RMC Sport

Hongrie-France: "Pas une claque mais une petite caresse sur le visage" pour Pogba

Invité sur le plateau de Téléfoot sur TF1 au lendemain du triste match nul de l’équipe de France contre la Hongrie (1-1) samedi à Budapest pour le deuxième match des Bleus à l’Euro 2021, le milieu de terrain tricolore Paul Pogba ne veut surtout pas dramatiser la situation. Et rappelle que si la compétition est dure, les champions du monde sont leaders de leur poule.

"On est un peu déçu parce qu’on voulait vraiment être qualifié en avance. Maintenant on s’est qualifié avec un match nul." Paul Pogba s’avance un peu en assurant que l’équipe de France disputera les huitièmes de finale de l’Euro 2021. Tenus en échec par la Hongrie (1-1) samedi à Budapest, les Bleus n’ont pas encore mathématiquement décroché leur ticket pour les matchs couperets. "Il reste encore un match, un objectif est atteint, on va continuer", a insisté le milieu de terrain dimanche dans l’émission Téléfoot.

>> Euro 2021: les infos en direct

"Hey les gars, on sait ce qui nous attend"

Avant d’être fixé sur son sort mercredi soir, à l’issue du dernier match face au Portugal, le joueur de Manchester United a rappelé que son équipe, en dépit de ce mauvais résultat, est leader de son groupe. Et reste prudent mais confiant. "On sait que le match d’hier (samedi) était difficile. On devait faire plus. On sait que ça ne va pas être facile pour le reste de la compétition. Ce n’est pas une claque, mais une petite caresse sur le visage pour dire : 'Hey les gars, on sait ce qui nous attend.'"

Il a souffert de la chaleur

Loin d’être inquiet, le champion du monde refuse de comparer les prestations des Bleus face à la Hongrie et à l’Allemagne car ces deux équipes ne jouent pas de la même façon. Il note d’ailleurs que la Hongrie "est une équipe qui défend très bien." Et reconnaît, sur le plan personnel, avoir souffert de la chaleur. "Cela faisait longtemps que je n’avais pas joué dans de telles conditions, souffle la Pioche. Le terrain était sec. Le soleil tapait. En Angleterre, c’est souvent la pluie. Je ne me souviens pas du dernier match que j’ai disputé avec une telle chaleur." Mercredi soir à Budapest (21h), il devrait faire quelques degrés de moins à la Puskas Arena pour le choc face au Portugal.

ABr