RMC Sport

Kazakhstan-France, les notes: Dembélé marque des points, Martial frustrant

Après son nul face à l'Ukraine (1-1), l'équipe de France a réagi ce dimanche en s'imposant au Kazakhstan (2-0), dans le cadre des qualifications à la Coupe du monde 2022. Si les Bleus n'ont pas réussi un grand match, Ousmane Dembélé est sorti du lot.

Lloris (5,5)

Dans une partie largement dominée et remportée par l'équipe de France (2-0), le capitaine des Bleus n'a rien eu à faire ou presque. Il s'est simplement fait un peu peur en début de match sur une passe en retrait de Clément Lenglet qu'il n'attendait pas (5e).

Dubois (5)

Une première période marquée par quelques mauvaises passes et un apport offensif extrêmement limité. Du mieux au retour des vestiaires avec davantage de montées dans son couloir droit et un peu plus de centres. Face à une adversité aussi faible, il aurait pu encore plus soutenir les actions d'Ousmane Dembélé devant lui.

Zouma (5,5)

Peut-être refroidi par une passe ratée en début de match (3e), il n’a pas pris beaucoup de risques dans ses relances et s’est efforcé de jouer simple. Il a géré face à des Kazakhs rarement présents dans le camp français. Pas inquiété défensivement.

Lenglet (5,5)

Comme son compère de la défense centrale, Clément Lenglet n'a pas dégagé une immense sérénité dans les premières minutes, à l'image de plusieurs de ses prestations cette saison avec Barcelone. Il a peu à peu élevé son niveau. A l'aise pour défendre sur les longs ballons adverses, il n'a pas fait d'erreur et a su rester sobre.

Digne (5,5)

Très tranquille défensivement, il a régulièrement cherché à apporter des solutions côté gauche et n'a pas toujours été récompensé de ses bons appels. Un match sérieux pour celui qui semble en concurrence avec Ferland Mendy pour le rôle de doublure de Lucas Hernandez chez les Bleus.

Pogba (6)

Il lui faudra encore quelques semaines pour retrouver son meilleur niveau. Revenu de blessure mi-mars, le Mancunien n’est pas encore au top de sa forme. Mais il a rendu une copie plutôt propre en étant précieux à la récupération et impliqué à la construction. Il a imposé son physique, a défendu avec intensité et est impliqué sur le but contre son camp de Sergiy Maliy, avec qui il était au duel sur corner (44e). Remplacé par Adrien Rabiot (59e).

Ndombele (4,5)

Titulaire en l'absence de N'Golo Kanté, forfait, il avait une belle opportunité à saisir et l'occasion de confirmer ses progrès visibles cette saison à Tottenham. Sa relation avec Paul Pogba promettait aussi de belles choses. Mais s'il a répondu présent au pressing et dans l'impact, l'ancien Lyonnais aurait pu faire beaucoup mieux, mettre plus de rythme dans les premières relances et se montrer bien plus entreprenant. Ses qualités auraient dû lui permettre de casser des lignes et de se projeter vers l'avant. Une prestation trop neutre. Remplacé par Moussa Sissoko (82e).

Lemar (5,5)

Il a démarré fort. Avec de la vivacité dans ses prises de balles, une volonté d’accélérer le jeu et beaucoup de permutations pour déstabiliser la défense adverse. Un peu moins en vue par la suite, le joueur de l'Atlético aurait pu être passeur décisif avec un joli ballon piqué à destination d’Anthony Martial (43e). Un match globalement intéressant dans un rôle hybride de milieu gauche amené à souvent repiquer dans l'axe.

Griezmann (5)

Auteur d'un sublime but mercredi face à l'Ukraine (1-1), Griezmann n'a pas connu la même réussite sur le terrain synthétique de Noursoultan. Sa faculté à ouvrir des brèches par ses passes a été précieuse, mais il lui a parfois manqué de la justesse dans ses transmissions, aussi bien dans le jeu court que dans le jeu long. A nouveau positionné en meneur de jeu, il n'a pas non plus affiché une grande complicité avec Anthony Martial. Remplacé par Wissam Ben Yedder (59e).

Dembélé (6,5)

Il a confirmé sa bonne forme du moment et marqué des points à l’approche de l’Euro. S’il a connu un déchet important balle au pied, il a eu le mérite d'entreprendre, et de provoquer encore et encore. Surtout, c’est lui qui ouvre le score d’une frappe croisée du droit (19e). Son troisième but pour sa 23e sélection, le premier depuis juin 2018. Didier Deschamps, qui lui avait demandé ces derniers jours de gagner en efficacité, a dû apprécier. Remplacé en fin de match par Kingsley Coman (90e).

Martial (5)

Visiblement touché au genou gauche, il a été remplacé dès l'heure de jeu par Kylian Mbappé - qui a raté un penalty (75e) - après une prestation pour le moins frustrante. Préféré à Olivier Giroud en pointe, il a été mobile, ne s'est pas contenté de rester dans l'axe et s'est mué en passeur décisif sur le but d'Ousmane Dembélé. Mais il doit pouvoir être encore plus tranchant dans la zone de vérité. Avec plus d'agressivité, il aurait sans doute marqué avant la pause sur la passe de Thomas Lemar (43e).

RR