RMC Sport

L’affaire Knysna exhumée par un doc avec Govou et Anelka, six ans après

-

- - AFP

Diffusé dimanche soir sur France 2, le documentaire inédit ''Les Bleus, une autre histoire de France,1996-2016'' reprenait  des images d’archives ainsi que des témoignages des principaux acteurs de l’équipe de France. Nicolas Anelka et Sidney Govou se sont confiés de nouveau sur l’épisode Knysna de 2010.

Près de deux mois après la défaite de l’équipe de France en finale de l’Euro 2016, France 2 a diffusé un documentaire ce dimanche soir sur les joies et douleurs des Bleus de 1996 à 2016. Intitulé ''Les Bleus, une autre histoire de France, 1996-2016'', ce film retrace également la relation d’amour et de haine entre lesjoueurs et leur public. A cette occasion, Sidney Govou et Nicolas Anelka sont revenus sur l’affaire Knysna, pendant la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Du malaise entre la secrétaire d’Etat aux Sports Rama Yade et les Bleus, aux propos de Nicolas Anelka le 17 juin contre le Mexique.

>> A lire : Knysna : Evra dit avoir évité la grève du match 

Govou : « On voulait être en dehors des politiques »

Dès l’arrivée de l’équipe de France sur le sol sud-africain (5 juin 2010), Rama Yade n’a pas manqué de critiquer l’hôtel des Bleus (Pezula) : "J’attends que l’équipe de France nous éblouisse par ses résultats plutôt que par le clinquant des hôtels". Une décision qui a été prise par la Fédération, rappelle Govou : "C’est du grand n’importe quoi, c’est purement français. Nous, on ne choisit pas. Certes, l’hôtel était très beau mais au final, c’est de l’organisation. La Fédération avait jugé bon de nous mettre là-bas. Basta.''

Alors que les Bleus devaient se rendre au township de Dam-se-Bos en compagnie de Rama Yade, ils ont préféré décaler la sortie et éviter la secrétaire d’Etat aux Sports. ''Le fait d’y aller avec Rama Yade, ça lui apportait un certain crédit. On n’avait pas envie d’y aller. On voulait être en dehors des politiques. On voulait y aller en tant que joueurs de foot , en tant qu’hommes'', souligne Govou.

Anelka : « Je savais qu’on allait dans le mur et que je n’avais rien à faire là »

Quant à la polémique autour des propos de Nicolas Anelka envers Raymond Domenech à la mi-temps du match France-Mexique le 17 juin, l’ancien attaquant des Bleus a expliqué qu’il avait surtout très envie de quitter les Bleus : ''Il y a eu un mot à caractère insultant mais personne ne sait si c’est envers Domenech ou envers la tactique. Et personne ne le saura. Moi, j’étais content de partir de l’Afrique du Sud, content parce que je savais qu’on allait dans le mur et que je n’avais rien à faire là.'' Son ancien coéquipier Sidney Govou, a également démenti les propos rapportés par le quotidien L’Equipe (Va te faire e******, sale fils de p***) : "Cela ne doit pas sortir. Ou sinon, que ça sorte avec les bons mots. J’y étais, je n’ai pas entendu ça."