RMC Sport

La France ou la Côte d'Ivoire ? Bakayoko a hésité "jusqu’au dernier moment" selon son frère

Tiémoué Bakayoko

Tiémoué Bakayoko - AFP

Soualio Bakayoko, le grand frère de Tiémoué, évoque pour RMC Sport son arrivée en équipe de France. Un choix difficile pour le milieu de terrain de Monaco, qui aurait pu aussi défendre les couleurs de la Côte d’Ivoire.

Tiémoué Bakayoko fêtera peut-être sa première sélection en équipe de France face à l’Espagne ce mardi, lors du match amical au Stade de France. Le milieu de terrain de Monaco vit actuellement son premier rassemblement chez les Bleus. Sans doute pas le dernier. Une situation qui découle d’un choix difficile pour lui. A 22 ans, il avait également la possibilité de rejoindre la sélection de Côte d’Ivoire, son pays d’origine. Un vrai dilemme.

« On a échangé par rapport à ça. Il hésitait, confie à RMC Sport son grand frère Soualio, défenseur du Paris FC (National). La Côte d’Ivoire, c’est aussi une très belle équipe. Jusqu’au dernier moment, il a hésité. Après, il a fait son choix et on ne peut que le suivre. C’est un grand garçon et je pense qu’il a fait le bon choix. C’est quand même l’équipe de France, ce n’est pas une petite équipe. »

>> Equipe de France : Bakayoko n'a peur "de rien ni de personne"

Malgré son rêve de jouer avec Soualio, qui a lui opté pour les Eléphants, Tiémoué s’est laissé attirer par Clairefontaine. Convaincu par le discours de Didier Deschamps et son propre passé d’international français chez les jeunes. « Il (Tiémoué) m’a dit qu’il avait eu le coach (Deschamps) et qu’ils avaient bien parlé, explique Soualio. Il lui a dit qu’il comptait sur lui. Le coach de la Côte d’Ivoire comptait aussi sur lui. Après, il a fait son choix. Nous, on le soutien derrière. Il a fait toutes ses sélections en jeunes avec la France. En plus, cette année, l’équipe de France est très jeune. Il y a des joueurs avec qui il a joué. Il rejoint un peu sa bande de potes. »

Soualio : « Tiémoué fait plus attention »

Une consécration pour le joueur de 22 ans, qui réalise une saison canon sur le Rocher. « Il fait plus attention, assure son aîné. Il a un préparateur. Il regarde ses vidéos de matchs avec son ancien coach à Rennes. Il y a une structure autour de lui. Quand tout est structuré, ça va beaucoup mieux. Naturellement, ça se passe bien cette année. Mais moi, je ne suis pas surpris. Mon frère, c’est un bon joueur de football. Ça ne m’étonne pas de le voir arriver là. Et je sais qu’il peut faire encore mieux. »

>> Vidéo : Bakayoko annonce "un point de fou" au ping-pong

AJ avec AT