RMC Sport

La Marseillaise sifflée avant Turquie-France: la FFF a reçu des explications et des excuses

Alors que le président de la République Emmanuel Macron a qualifié "d’inacceptables" les sifflets du public turc contre La Marseillaise avant Turquie-France (2-0), samedi à Konya, la FFF joue l’apaisement après avoir reçu des excuses de la Fédération turque.

Emmanuel Macron n’a pas aimé la bronca du public de Konya pendant La Marseillaise, avant le coup d’envoi de Turquie-France (2-0), 3e match de qualification des Bleus pour l’Euro 2020. En colère après avoir entendu ces sifflets sur l’hymne national, le chef de l’Etat a exprimé son mécontentement auprès de Noël Le Graët, président de la FFF.

Du côté de l’instance nationale, on ne cautionne pas ces huées mais on rappelle que l'entente entre les fédérations turque et française est très cordiale. La Fédération turque s'est montrée "peinée" et s'est "excusée" auprès de la FFF à la suite des sifflets.

"Une mauvaise habitude" selon la Fédération turque

La Fédération turque a expliqué à son homologue que leurs supporters avaient la "mauvaise habitude" de siffler tous les adversaires de la Turquie et que la France n'était pas spécifiquement visée, samedi soir. 

Les sifflets des fans turcs ont touché La Marseillaise, mais aussi l'ensemble des joueurs. Dès l'échauffement des Bleus jusqu'au match, les hommes de Didier Deschamps ont été hués toute la soirée. Il ne s'agit donc pas là, d'après la Fédération, d'actes qui touchent spécifiquement l'hymne national, mais plutôt la sélection française, rivale d'un soir de la Turquie.

Sa. De.