RMC Sport

Larqué: "Notre équipe de France est très moyenne"

Après la victoire poussive en Bulgarie (0-1), l'équipe de France a son destin entre les mains avant le dernier match des éliminatoires du Mondial 2018 contre la Biélorussie mardi. Mais pour Jean-Michel Larqué, il n'est pas normal que les Bleus aient autant de difficultés à se sortir de ce groupe A.

L'essentiel est là. Grâce à un but de Blaise Matuidi, l'équipe de France a obtenu à Sofia la victoire dont elle avait besoin contre la Bulgarie (0-1). La revoilà en tête du groupe A des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Il lui suffit désormais de faire, contre la Biélorussie mardi (20h45), un meilleur ou aussi bon résultat que la Suède aux Pays-Bas, pour valider son ticket pour le Mondial russe.

>> Mondial 2018: en Bulgarie, les Bleus arrachent une victoire essentielle

"A 20h45, on était en train de prier..."

Mais pour le consultant de RMC Sport, Jean-Michel Larqué, il est anormal que les Bleus aient autant de mal à arracher leur qualification. "On est une équipe moyenne", estime-t-il. "Je parle bien de l'équipe, pas des joueurs. On a une équipe moyenne. Imaginez qu'on a tremblé et qu'à 20h45, on était en train de prier parce que les Suédois venaient d'en mettre 8 au Luxembourg et nous mettaient dans une situation compliquée. Et on tremble encore parce qu'il nous est arrivé de faire des contre-performances contre la Biélorussie, chez eux ou à domicile."

>> Bulgarie-France: les notes des Bleus

"On tremble dans un groupe pourtant taillé pour qu'on se qualifie les doigts dans le nez. C'est impensable, qu'on en soit à trembler à l'avant-dernier match et un peu moins sur le dernier. Mais attention, car on ne sait jamais ce qui peut se passer. Ça veut dire que notre équipe de France est très très moyenne. Ce n'est pas normal que l'on soit encore en train de trembloter avec l'équipe de France dans un groupe avec la Biélorussie, la Suède, le Luxembourg, les Pays-Bas qui ne gagnent plus un match."

>> VIDEO. Bulgarie-France: le but de Matuidi qui a soulagé les Bleus

Nicolas Bamba