RMC Sport

Les Bleus peu chagrinés par les sifflets

-

- - AFP

Le jolie soirée des Bleus, dimanche contre le Danemark (2-0), a été entachée par les sifflets des spectateurs de Saint-Etienne, agacés par la présence de trois joueurs de l’OL sur le terrain. Au terme de la rencontre, la bande de Didier Deschamps a pourtant préféré retenir le soutien de la majeure partie du public.

Il est parfois reproché au public du Stade de France son manque d’enthousiasme. A celui de Geoffroy-Guichard, on pourra réprimander une effusion mal placée. Contre le Danemark (2-0), une partie des spectateurs n’a pas apprécié la présence sur la pelouse de Saint-Etienne des Lyonnais Christophe Jallet, Alexandre Lacazette et Nabil Fekir, et manifesté leur irritation par des sifflets.

De quoi désoler certains Bleus. « Aujourd’hui, ils étaient des joueurs de l’équipe de France, et non pas des joueurs de l’Olympique Lyonnais sur le terrain. C’est dommage. Il faut faire la part des choses », confiait Blaise Matuidi à la sortie du terrain.

Varane : « Les joueurs n’ont pas été affectés plus que ça »

La part des choses, les Lyonnais sont parvenus à la faire, à voir leur prestation, le but de Lacazette et le discours du capitaine, Raphaël Varane : « On est des joueurs professionnels et on doit jouer dans des contextes différents. C’est à nous de nous adapter. Les joueurs n’ont pas été affectés plus que ça, et ça fait partie du football ».

Le défenseur central des Bleus et du Real préfère d’ailleurs ne pas s’appesantir : « Ce que l’on retient aussi, c’est l’ambiance chaleureuse qu’il y a eu, pas seulement les sifflets. » « La grande majorité du public a très bien répondu », affirme en écho Didier Deschamps. Antoine Griezmann, visiblement doté d’une mémoire sélective, a quant à lui manifestement éludé les huées de son esprit : « On avait envie de gagner et dire ‘’merci’’ sur le terrain à nos supporters qui étaient venus ».

la rédaction