RMC Sport

Lloris : « Toujours une fierté de porter le brassard »

Hugo Lloris

Hugo Lloris - -

Premier capitaine de Didier Deschamps, ce mercredi face à l’Uruguay (21h), le gardien des Bleus et de l’OL assume ses responsabilités mais ne revendique rien. Comme d’habitude.

Hugo, que reste-t-il de l’Euro 2012 ?

Il y a eu du positif dans le contenu de certains matches. Mais n’oublions pas que nous restons sur deux défaites consécutives et aussi sur des petites erreurs individuelles extra-sportives. Il y a des joueurs qui ont grandi durant ces deux années. Ils sont prêts aujourd’hui pour avoir des responsabilités. Il y a toujours des choses à prendre. Ça nous servira pour le futur.

On a beaucoup parlé du comportement des joueurs de l’équipe de France. Ce débat est-il légitime ?

Personne n’est irréprochable. Lorsqu’il y a des erreurs individuelles, elles sont traitées et jugées. Quand on porte ce maillot, on a des devoirs. Il faut s’y tenir. Il y a un nouveau sélectionneur avec sa philosophie et toute son expérience. Il a défini des règles et un cadre de vie. Tout le monde doit s’y tenir, quel que soit le statut du joueur. En dehors de ça, il doit y avoir la meilleure ambiance possible mais de ce côté-là, il n’y a aucun souci.

Que retenez-vous de votre expérience en tant que capitaine à l’Euro ? Avez-vous envie de la poursuivre ?

En dehors du brassard, c’est surtout le fait d’avoir des responsabilités au sein de l’équipe nationale qui est important, tant sur le plan humain que professionnel. Malgré mon jeune âge (25 ans), on apprend toujours beaucoup de choses. C’est toujours une fierté de porter le brassard. Je ne suis pas là pour revendiquer quoi que ce soit.

Avez-vous des craintes pour votre de place de numéro un ?

Dans le football, il n’y a jamais rien d’acquis. La concurrence fait partie du jeu. Bien sûr que j’ai un statut, mais il faut toujours se remettre en question, quel que soit le sélectionneur.

Propos recueillis par Jérôme Sillon