RMC Sport

Malouda : « Je vous laisse juger »

Florent Malouda

Florent Malouda - -

Encore décevant face à la Croatie (0-0), la star de Chelsea est apparue agacée au moment de commenter sa performance individuelle. D’autant que le retour de Franck Ribéry menace très sérieusement sa place de titulaire.

Florent Malouda, que retenez-vous de ce match face à la Croatie ?

C’était mieux que face au Luxembourg. Il faut rester positif. Il y a eu des occasions de part et d’autre. Au niveau de la densité, c’était au dessus du match face au Luxembourg.

Et à titre individuel ?

Je vais arrêter de faire des commentaires sur mon match. Il faut arrêter de faire des cas particuliers, de focaliser l’attention sur des joueurs. Je vous laisse faire les commentaires. Je pense avoir fait un meilleur match que face au Luxembourg. Pour le reste, je vous laisse juger.

Quel bilan dressez-vous de cette campagne internationale ?

Au niveau des qualifications, on a réalisé une bonne opération en confortant notre première place. Au niveau de la qualité du jeu sur les deux matches, on est en droit d’être plus exigeant même si c’était mieux face à la Croatie. On cherche à s’améliorer dans les liaisons offensives.

« Ce n’est pas ce qu’on attend de notre public »

Comment avez-vous perçu les sifflets à l’égard de Franck Ribéry ?

C’est dommage. On essaie de s’approprier le Stade de France, de se sentir chez nous. Comme je l’ai dit, il ne faut pas faire de cas particulier. Il faut venir soutenir l’équipe. Franck fait partie de l’équipe. Il faut aller de l’avant et rester positif. Ce n’est pas ce qu’on attend de notre public mais on fera avec.

Avez-vous déjà en tête ce choc de Ligue des champions qui se profile entre Chelsea et Manchester United mercredi prochain ?

On en a un peu parlé avec Patrice Evra. Entre temps, il y a un match important en championnat. On va essayer de se rapprocher de Manchester au classement afin de bien aborder le premier match à domicile. Ce sera une double confrontation très difficile. Il ne faudra pas prendre de but chez nous à l’aller.

Propos recueillis par M.B.