RMC Sport

"Martial n’ira pas à la Coupe du monde", Larqué fait son bilan après les matchs des Bleus

Après les matchs contre la Colombie (défaite 2-3) et la Russie (victoire 1-3), Jean-Michel Larqué a donné ses bons et ses mauvais points, alors que Didier Deschamps donnera sa liste pour le Mondial 2018 le 15 mai.

Il reste un mois et demi pour briller et tenter de rebattre une ultime fois les cartes pour décrocher son billet pour le Mondial 2018 (14 juin – 15 juillet). Mais seulement en club. Car contre la Colombie vendredi (défaite 2-3) et face à la Russie mardi (victoire 1-3), l’équipe de France a disputé ses deux derniers matchs amicaux avant la liste de Didier Deschamps, le 15 mai.

Deux matchs au cours desquels les Bleus n’ont pas été nombreux à se montrer sous leur meilleur jour. Après ces deux rencontres cruciales dans l’optique de cette liste, Jean-Michel Larqué donne ses bons et ses mauvais points.

Ils ont marqué des points

Kylian Mbappé

"C’est un joueur qui a marqué des buts alors qu’il n’y avait pas d’occasions. Dans l’axe il a montré son efficacité. Il n’aime pas trop défendre et quand il est sur un côté, on lui demande d’aider son milieu de terrain et ce n’est pas son point fort. Même si Olivier Giroud n’a pas démérité contre la Colombie. C’est un plan B qui peut rapidement s’avérer être un plan A. C’est évident qu’il a marqué des points."

N’Golo Kanté

"Lors de l’Euro 2016, N’Golo Kanté n’était pas titulaire. Cette fois, il le sera. Il a encore marqué des points lors de cette trêve internationale."

Ils en ont perdus

Anthony Martial

"Anthony Martial a été transparent. Il n’a rien apporté. Il a perdu des points. Il n’ira pas à la Coupe du monde. Il y a des joueurs dont Didier Deschamps est plus fan. Dimitri Payet par exemple a retrouvé de l’allant, c’est un concurrent très sérieux pour Martial."

Adrien Rabiot

"Rabiot a été extrêmement décevant. Alors qu’on le voyait naturellement dans la liste des 23, il a même mis sa place en danger. On ne l’a pas du tout senti concerné par la vie du groupe et Didier Deschamps est sensible à ça. Et dans le match, il a été inexistant."

JBi