RMC Sport

Milan: Giroud garde l'équipe de France "dans un coin de la tête"

S'il n'a plus été appelé par Didier Deschamps depuis la fin de l'Euro, Olivier Giroud espère encore revenir en équipe de France. Même s'il se dit concentré sur son club.

Il veut encore y croire. Grand absent des deux derniers rassemblements de l’équipe de France, Olivier Giroud n’a pas pour autant tiré un trait sur la sélection. "Ce maillot bleu nous est tous cher, c’est un privilège et une fierté de l’endosser, confie-t-il dans un entretien donné vendredi à beIN Sports. Je suis focus à 100% sur mon club, qui me demande beaucoup d’énergie, mais je garde évidemment l’équipe de France dans un coin de ma tête, c’est quelque chose d’extraordinaire."

Plus appelé depuis l’échec de l’Euro et l’élimination contre la Suisse en huitièmes de finale, Giroud a des arguments à faire valoir en ce début de saison. Son choix de rejoindre l’AC Milan est déjà une réussite puisqu’il a retrouvé du temps de jeu sous les ordres de Stefano Pioli et son efficacité (4 buts en 6 matchs de Serie A). Suffisant pour convaincre Deschamps de lui refaire confiance ?

"Je suis à disposition"

"Je n’ai pas fermé la porte et je ne sais pas si un jour je dirai que je prends ma retraite internationale, assure l'ancien joueur d'Arsenal et Chelsea, deuxième meilleur buteur de l'équipe de France (46 buts). Il y a un sélectionneur qui fait ses choix, je suis à disposition, comme toujours." Un sélectionneur qui avait dit ne pas regretter de ne pas avoir prévenu Giroud de sa non-sélection en septembre. "Peut-il revenir ? Oui", avait toutefois précisé Deschamps sur le plateau de Téléfoot. Il dévoilera jeudi sa liste pour les deux prochains rencontres des Bleus dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022, face au Kazakhstan au Parc des Princes le 13 novembre (20h45) et contre la Finlande à Helsinki le 16 novembre (20h45).

En attendant une éventuelle convocation, Giroud se régale en Italie et apprend à connaître un certain Zlatan Ibrahimovic. Et visiblement, "ça se passe super bien". "Il a une façon de communiquer particulière. On le connaît tous, il est comme ça. Il prend une grande place dans le vestiaire avec son expérience. Il est évidemment très respecté, c’est un peu le "boss", il a fait de grandes choses ici, c’est un leader ici. Il est naturel et normal, avec énormément de confiance en lui et un certain charisme." Co-leader de Serie A avec le Napoli, l'AC Milan défiera dimanche soir la Roma (20h45).

RR