RMC Sport

Quand Benalla se trimballait avec la Coupe du monde

Le bus des Bleus lors de la descente des Champs-Elysées après la victoire à la Coupe du monde. Alexandre Benalla est à Côté du chauffeur et la Coupe encore dans les mains de Varane.

Le bus des Bleus lors de la descente des Champs-Elysées après la victoire à la Coupe du monde. Alexandre Benalla est à Côté du chauffeur et la Coupe encore dans les mains de Varane. - AFP

Pendant quelques jours, l'ancien proche d'Emmanuel Macron a gardé le trophée avec lui et l'a montré à ses amis. Pendant que la FFF était en panique.

Philippe Tournon avait déjà vendu la mèche en septembre sur ce qui a dû être un grand moment d'angoisse au sein de la fédération française de football. Après la descente express des Champs-Elysées, le trophée de la Coupe du monde, à peine ramené de Russie, a disparu des yeux des officiels de la FFF. "Je l'ai vu dans la valise en aluminium en quittant l'hôtel Marigny, après je ne sais pas ce qu'elle est devenue", racontait alors Philippe Tournon. L'ex-attaché de presse de l'équipe de France précise alors que c'est Benalla qui avait la Coupe du monde. Et poursuit à l'adresse d'un journaliste de l'émission: "D'après tes investigations, remarquables, c'est Benalla qui se trimbalait avec la Coupe. Et nous on la cherchait partout".

"Benalla le trimballe fièrement quelques jours et quelques nuits"

Ce vendredi, Le Monde (article réservé aux abonnés), dans un long dossier consacré à tous les épisodes de la Macronie avec les Champs-Elysées, rappelle que c'est bien Alexandre Benalla qui a fait accélérer le bus des Bleus pour que ces derniers arrivent à temps à l'Elysée pour prendre la pose avec les Macron pour les journaux de 20h.

Mais le quotidien du soir précise aussi que ce même Benalla a barboté le trophée te "le trimballe pendant quelques jours et quelques nuits [...]. Il la montre à ses amis de l'Elysée, la pose fièrement sur le bureau du commandant Jean-Yves Hunault, propose à Laurent Simonin, autre ponte de la "préf", de l'admirer à son tour." C'est d'ailleurs la Coupe du monde entre ses mains que Benalla explique à ses proches que son "affaire va sortir. C'est une question d'heures." 

Depuis, Alexandre Benalla a rendu la Coupe et quelques autres laisser-passer, mais toujours pas son passeport diplomatique. 

PK