RMC Sport

Ribéry : « Je n’ai jamais été aussi fort »

-

- - -

Les Bleus, qui vont jouer leur qualification pour la Coupe du monde face à l’Ukraine (15 et 19 novembre), pourront compter sur un Franck Ribéry au sommet. Sur un nuage au Bayern, le Français est prêt à prendre ses responsabilités.

Des Bleus confiants mais prudents

« Ce sont deux matches pour une Coupe du monde, au Brésil qui plus est. Ce sera deux matches difficiles, il ne faut pas les prendre à la légère et se dire qu’on est déjà qualifiés. Ils sont très forts défensivement, ils prennent peu de buts et jouent très bien en contre. Il faudra être prêts, faire un bon résultat là-bas et gérer au mieux au match retour à domicile. Il ne faudra pas jouer petit bras. Il ne faut pas gérer en se disant qu’il y a un match derrière. Au contraire. Il faut jouer pour gagner. On a l’équipe pour faire un résultat en Ukraine. Ce sont des matches particuliers, c’est un contexte difficile. Il faudra jouer relâchés, sans pression et ne pas avoir peur. Je me souviens de la Coupe du monde 2006, d’un match très difficile contre le Togo (2-0, ndlr). Ça a été pour nous un déclic. Il y avait beaucoup de pression sur nous, et on l’a fait, et à partir de là on est devenu une machine. »

Un Ribéry au sommet

« Je ne me suis jamais senti aussi fort. En ce moment, je me sens vraiment au sommet. C’est mon année, et j’espère que ça va bien se passer pour l’équipe de France. L’arrivée de Guardiola au Bayern m’a beaucoup aidé. Il me répète tous les jours de prendre ma chance, de tenter plus. J’ai toujours l’envie de faire la passe, même à l’entraînement à deux mètres du but, et il me dit sur certaines situations que c’était à moi de marquer. J’ai marqué pas mal de buts depuis qu’il est là et j’espère que ça va continuer. En ce moment, il y a beaucoup d’attentes autour de moi, et on me parle beaucoup de Ballon d’Or. Certes, le Ballon d’Or c’est quelque chose qui fait rêver, mais ce que je me dis, c’est de jouer comme je sais le faire, de prendre du plaisir sans me mettre de pression. Je vais tout faire pour être au top sur ces deux matches. »

Le plaisir avant tout

« Le coach a essayé plusieurs systèmes depuis sa prise de fonction. Des fois ça a marché, d’autres moins bien. Ça a bien fonctionné sur les deux derniers matches, mais c’est à lui de décider. L’essentiel, c’est de jouer libérés, qu’on se fasse plaisir pour ne pas avoir de regrets. Quand tu es sur le terrain, peu importe le système, tant que l’équipe tourne bien. Personnellement, je vais essayer de mettre à l’aise les joueurs pour que l’on reproduise ce que l’on a montré contre l’Australie et la Finlande : prendre du plaisir ensemble, vouloir gagner ensemble, et si on y arrive, on fera de belles choses. En tout cas les joueurs se sentent bien, on est en forme. Chacun a conscience de l’importance de ces matches, mais on ne va pas changer nos habitudes. On va continuer à rigoler ensemble, et dès qu’on sera sur le terrain nous donner à fond. »

A lire aussi : 

- Riolo : "Deschamps entre reculades et pragmatisme"

- L'affaire Evra agace Deschamps

- En vidéo : Lloris enchaîne les buts avec les Bleus

dossier :

Franck Ribéry

Recueillis par J.S. et P.Ta.