RMC Sport

Ribéry, moins fort avec les Bleus ?

Franck Ribéry

Franck Ribéry - -

Auteur d’une saison magnifique avec le Bayern Munich, Franck Ribéry vient d’être élu joueur de l’année en Europe. De quoi se demander pourquoi il n’est pas aussi décisif avec l’équipe de France…

Mieux que Messi. Mieux que Ronaldo. Ce jeudi, Franck Ribéry a été désigné joueur européen de l’année. Une récompense logique qui consacre sa saison, individuellement (14 passes décisives, 10 buts en Bundesliga) et collectivement (triplé Coupe d’Allemagne-championnat-Ligue des champions) exceptionnelle. A 30 ans, le Français est tout simplement au sommet de son art. Avec lui, le Bayern a gagné 93% de ses matches en 2012-2013 (23/27). Sans lui, 57% tout juste (4/7). Au point que l’on puisse logiquement se demander pourquoi n’est-il pas plus influent en sélection.

En Bleu, Ribéry est rarement décevant, c’est une certitude. Remuant et entreprenant, il est même l’un des joueurs les plus actifs sur le front de l’attaque tricolore. Et pourtant loin de son rendement munichois. « Là-dessus, tous les joueurs ont un peu responsabilité. Elle n’est pas à 100% pour Ribéry, mais dans ces cas-là, on ne peut certainement pas tout imputer aux autres », estime Jean-Michel Larqué, membre de la Dream Team RMC Sport.

Fernandez : « Cela tient surtout au collectif »

Pour Jean Fernandez, qui est allé le chercher à Brest, en National, pour lui offrir sa chance en Ligue 1 avec Metz (2004), l’explication est pourtant toute simple : les résultats très moyens des Français conduisent à une lecture déformée de ses prestations. « Pour moi, cela tient surtout au collectif, explique l’actuel entraîneur montpelliérain. Un seul joueur ne peut pas faire toute la différence. Il a quand même fait de très bons matches avec les Bleus. Mais ce n’est pas un buteur, et dans les grandes équipes, c’est plutôt le buteur qui doit faire la différence et faire gagner les matches. Ce qui manque à la sélection en ce moment, c’est un grand buteur ».

Comprenez, au sein de la machine bavaroise, Ribéry est un maillon parfaitement huilé. Mais dans une équipe de France qui se cherche encore une existence collective, ses efforts isolés ont forcément moins d’impact. Ce sera d’ailleurs l’une des clés du succès pour Didier Deschamps : faire en sorte que le meilleur joueur d’Europe ne soit pas sa seule arme. Elle n’en sera que plus efficace. Le Bayern en sait quelque chose…

A lire aussi :

- Ribéry roi d’Europe !

- Ibrahimovic : « Ribéry est fantastique »

- Hazard chambre Ribéry

dossier :

Franck Ribéry

La rédaction