RMC Sport

Uruguay-France: Griezmann brillant, Lloris en taulier, Kanté indispensable… les notes des Bleus

L’équipe de France disputera les demi-finales de la Coupe du monde 2018 après avoir dominé l’Uruguay (2-0) ce vendredi à Nijni Novgorod avec une prestation d’ensemble de très grande qualité. Découvrez les notes des très bons élèves bleus.

Hugo Lloris: 8,5

Le mur Lloris ! Il y avait des doutes autour capitaine des Bleus avant la Coupe du monde. Il les a balayés en multipliant les parades en Russie. Ce vendredi, le gardien des Spurs a sorti l’un des arrêts du Mondial sur une tête de Caceres (43e). Solide sur toutes ses autres interventions. Taulier.

Benjamin Pavard: 7

Il confirme, sans allumer une nouvelle mèche décisive lointaine, mais sa mission était autre. S’il a été débordé par Laxalt en début de rencontre (3e), le défenseur central reconverti latéral droit chez les Bleus s’est montré appliqué et imperméable sur les quelques tentatives de la Céleste sur son côté, comme sur ce très bon dégagement alors que Stuani traînait dans son dos (58e). Et il a même tenté à nouveau sa "spéciale" sur une demi-volée longue distance. Pour un drop loin au-dessus des buts de Muslera. On lui pardonne.

Raphaël Varane: 8,5

Quatre ans après, il a pris sa revanche. Coupable sur le seul but allemand en quart de finale de la Coupe du monde 2014 (1-0), Varane a lancé les Bleus en coupant victorieusement la trajectoire d’un coup franc de Griezmann devant Stuani (40e). Et dans l’axe, le Madrilène a confirmé ses excellentes prestations en Russie en se montrant solide face à Suarez and co. La défense française a peut-être enfin trouvé son grand patron.

Samuel Umtiti: 6,5

Comme Varane, le joueur du Barça a réussi à se montrer solide dans les airs et dans ses duels. Mais sa note souffre de quelques tentatives trop hasardeuses. A deux reprises, Umtiti a pris trop de risques balle au pied en souhaitant effacer des adversaires. Pour des pertes de balles dangereuses, heureusement sans conséquences. A gommer toutefois pour la suite de la compétition.

Lucas Hernandez: 7

La touche "sud-américaine" des Bleus. Le latéral gauche est parvenu à provoquer des fautes adverses. Il a aussi réalisé la faute qui s’imposait après une perte de balle dangereuse au milieu de terrain. Averti sur cette action (33e), le joueur de l’Atlético de Madrid a réussi à gérer sa seconde période sans s’exposer. Un latéral sans fioritures qui solidifie la défense bleue et n’oublie pas à l’occasion d’apporter son écot sur des possibilités offensives dans son couloir.

Corentin Tolisso: 6,5

Son rôle était donc de véritablement remplacer poste pour poste Matuidi. Un côté gauche qui n’est habituellement pas le sien. L’ancien joueur de l’OL a donc fait simple en étant irréprochable dans les phases de combat et à la récupération. C’est lui qui provoque le coup franc décisif sur le but de Varane (40e). En seconde période, le joueur du Bayern Munich, avec de plus en plus de repères à gauche, est même monté en régime et est passé proche de marquer sur un tir enroulé au-dessus (73e). Un intérim solide. Remplacé par N’Zonzi (80e) qui s’est montré utile devant la défense pour ralentir le jeu en fin de rencontre.

N’Golo Kanté: 8

Quelle activité ! Le poste de sentinelle devant la défense n’est pas forcément le meilleur pour lui. Cela ne s’est pas vu à Nijni Novgorod. Derrière Pogba et Tolisso, Kanté a multiplié les récupérations de balle, coupé les lignes de passes uruguayennes dans le camp français et contré les initiatives des milieux adverses. Un rôle de l’ombre mais tellement précieux. Décidement, l’un des meilleurs Bleus en Russie.

Paul Pogba: 7

Il a souffert en début de rencontre en étant trop tendre face aux milieux uruguayens et en se rendant coupable de trop de pertes de balles sur des passes parfois dans son registre. Mais à l’image de Tolisso, le joueur de Manchester United s’est mis peu à peu dans le rythme en prenant sa part dans la lutte au milieu de terrain. Sa percée est à l’origine du but de Griezmann. Une bonne copie.

Kylian Mbappé: 7

Laxalt a vécu l’enfer face à lui en première période. Débordements dans le couloir droit, pointe de vitesse impressionnante, Mbappé était parti fort et avait provoqué les quelques frissons dans la défense de la Céleste lors de la première demi-heure avec des prises de balle soyeuses. Mais il s’est montré trop discret par la suite alors que des espaces commençaient à se faire jour. Il a même écopé d’un carton jaune après un accrochage avec Cristian Rodriguez (69e). On attend désormais plus de lui. Ce sera pour la demi-finale. Remplacé par Dembélé (88e).

Olivier Giroud: 6

Giroud est toujours à la recherche de son premier but dans cette Coupe du monde 2018. Mais le quatrième meilleur buteur de l’histoire des Bleus a fait ce que l’on attendait de lui face à la très solide défense Godin-Gimenez. Du combat, des bonnes remises, comme celle qui aurait pu être décisive pour Mbappé (16e), l’attaquant de Chelsea a été dans l’esprit. Et ce verra même crédité d’une passe décisive sur le but de Griezmann (61e). L’un des soldats des Bleus.

Antoine Griezmann: 8,5

Enfin un gros match de Griezmann dans cette Coupe du monde. Il avait promis de monter en puissance. C’est chose faite face au pays qu’il apprécie tant. Timide en début de rencontre, l’attaquant de l’Atlético de Madrid s’est montré doublement décisif avec une passe décisive sur coup franc sur le but de Varane (40e) et un but bien aidé par la faute de main de Muslera (61e). Dans le jeu, s’il a encore trop dézoné, Griezmann a joué juste. L’autre très bonne nouvelle du jour pour les Bleus. Remplacé par Fekir (93e).

Mathieu Idiart