RMC Sport

Espagne: le TAS interdit à Munir El Haddadi de jouer avec le Maroc

Apparu une fois sous le maillot de l’Espagne, Munir El Haddadi ne pourra pas évoluer avec le Maroc. Le joueur de 25 ans a vu ce vendredi le Tribunal arbitral du sport (TAS) statuer en sa défaveur.

Un peu comme Geoffrey Kondogbia et Paul-Georges Ntep, Munir El Haddadi espérait changer de sélection malgré une cape avec l'Espagne. Mais contrairement aux deux anciens joueurs de l’équipe de France, l’Hispano-marocain ne pourra pas évoluer avec les Lions de l’Atlas.

Engagé dans un bras de fer avec la FIFA pour changer de nationalité sportive, l’ailier du FC Séville a vu le Tribunal arbitral du sport (TAS) prendre position en faveur de l’instance internationale. 

13 minutes sous le maillot de l’Espagne

Lancé avec la Roja à seulement 20 ans, l’ancien grand espoir de la Masia n’a disputé que 13 minutes en sélection en septembre 2014 face à la Macédoine (5-1). Problème, contrairement à Kondogbia ou Ntep, c’était lors d’un match officiel comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2016. Débouté en 2018 avant le Mondial en Russie pour une requête similaire, Munir El Haddadi espérait profiter du changement du règlement de la FIFA pour s’offrir une nouvelle aventure avec le Maroc. En vain.

"L’appel a été déposé suite à la décision rendue par la Commission du Statut des Joueurs de la FIFA le 23 septembre 2020 de ne pas autoriser Munir El Haddadi à changer de fédération nationale, à savoir de quitter la fédération espagnole pour rejoindre la Fédération marocaine, a expliqué l'organe juridique basé à Lausanne dans un communiqué. L’appel a été rejeté par le TAS et la décision rendue par la FIFA a été confirmée."

El Haddadi a joué trop longtemps avec les Espoirs

L’autre point d’achoppement concerne l’âge auquel Munir El Haddadi a joué avec les Espoirs ibériques. Aligné dans la seconde équipe espagnole après ses 21 ans, l’ailier de Séville n’entre alors plus dans les conditions fixées par la FIFA pour valider un changement de nationalité sportive.

Si l’instance internationale souhaite faciliter de telles procédures, elle exige pour cela que les joueurs disposant de deux passeports aient eu moins de 21 ans lors du dernier match disputé avec leur première sélection. Apparu en novembre 2016 avec l’équipe U21 de l’Espagne, Munir El Haddadi ne peut donc plus prétendre à une place au sein de la sélection marocaine.

C’est donc bien sans l’ailier sévillan que l'équipe entraînée par Vahid Halilhodzic affrontera la République centrafricaine les 13 et 17 novembre lors des éliminatoires de la CAN 2021. Une sélection où Geoffrey Kondogbia pourrait, lui, figurer pour la quatrième fois.

JGL avec l'AFP