RMC Sport
en direct

Belgique-Italie en direct: l'Italie rejoint l'Espagne en demie de l'Euro mais perd Spinazzola

Barella après son but avec l'Italie en quart de l'Euro

Barella après son but avec l'Italie en quart de l'Euro - AFP

Toujours aussi séduisante, l'Italie a remporté le choc des quarts de finale de l'Euro face à la Belgique (1-2), vendredi à Munich. La dolce vita se poursuit pour les Azzurri, qui affronteront l'Espagne en demi-finale le 6 juillet à Wembley (21 heures).

Rupture du tendon d'Achille pour Spinazzola, selon Sky Italia

Terrible nouvelle en marge de la qualification pour le dernier carré de l'Euro: l'Italie devra faire sans Leonardo Spinazzola. Sorti sur civière et en pleurs, le latéral de la Roma souffre d'une rupture du tendon d'Achille selon Sky Italia. Il devrait donc être absent plusieurs mois.

Le chambrage de l'Italie sur Twitter

La victoire en poche, la sélection italienne s'est laissée aller à un petit chambrage sur Twitter. En début de journée, le compte de l'équipe belge avait publié un photomontage avec "Veni, vidi..." comme légende. Ce à quoi la Nazionale a répondu: "Vici".

90+7’
Fin du match

L'Italie rejoint l'Espagne dans le dernier carré ! (1-2)

L'Italie poursuit son Euro parfait en sortant la Belgique en quart de finale ! Pleine d'envie et portée par un collectif toujours aussi solidaire, la Nazionale a été bien plus consistante que les Diables Rouges et élimine l'un des prétendants à la victoire finale grâce à Nicolò Barella et un superbe but de Lorenzo Insigne en première période. Invaincus depuis 32 rencontres, les Italiens affronteront l'Espagne le 6 juillet prochain dans le dernier carré de la compétition.

90+5’

Ca sent très bon pour l'Italie

Dernière cartouche pour la Belgique, sur corner. Courtois est monté mais le ballon termine en sortie de but après une déviation au premier poteau. Cette fois, l'Italie y va tout droit !

90+3’

Donnarumma gagne quelques secondes

Le jeu est arrêté alors que Donnarumma reste au sol dans sa surface. Le gardien italien, futur portier du PSG, a été percuté par son coéquipier Chiellini dans les airs.

90+1’
Changement tactique

L'Italie bétonne tout

Cinq minutes minimum de temps additionnel. Pendant ce temps-là, Chiesa cède sa place au défenseur central Toloi, l'Italie bétonne tout.

90’
Carton jaune

Carton jaune pour Berardi

De Bruyne se charge du coup franc qu'il a obtenu. Le maître à jouer belge est contré par Berardi, qui était sorti bien trop vite du mur. Il est sanctionné d'un jaune.

90’

Coup franc dangereux à suivre pour la Belgique

Coup franc très dangereux obtenu par De Bruyne, légèrement touché par Berardi. La Belgique s'offre une très belle cartouche.

89’

La Nazionale a encore de la ressource

Les Diables Rouges dominent logiquement cette fin de rencontre et font ce qu'ils peuvent pour s'approcher de la surface italienne. Mais en face, le double rideau des Azzurri tient toujours bon.

87’

Stat'

On rappel que l'Italie surfe sur une incroyable série de 31 matches sans défaite, record absolu devant les 30 rencontres de Vittorio Pozzo, sélectionneur champion du monde en 1934 et 1938.

85’

Doku frôle la lucarne !! (1-2)

Quelle action en soliste de Doku, qui part depuis la ligne de touche, rentre pied droit en éliminant un puis deux adversaires, avant de déclencher une lourde frappe. Le pétard passe juste à côté de la lucarne de Donnarumma !!

82’

Spinazzola est en pleurs

L'image est dur pour Spinazzola, qui fait le tour du terrain sur sa civière, les mains sur le visage, et en larmes. Le jeu a perdu en rythme avec ces nombreux changements.

80’
Changement sur blessure

Spinazzola sort sur civière

Deux nouveaux changements pour l'Italie : Insigne cède sa place à Berardi, tandis qu'Emerson remplace Spinazzola, qui sort sur civière... C'est dur pour celui qui faisait un Euro remarquable.

78’

Spinazzola est blessé

Nouveau coup dur, cette fois pour l'Italie : Spinazzola glisse sur une accélération, et se bloque le genou. Il demande immédiatement le changement, et s'allonge sur la pelouse.

76’

La Belgique joue son va-tout

Roberto Martinez fait tout pour aller chercher l'égalisation, et donne un visage toujours plus offensif à son équipe. Attention toutefois à ne pas déséquilibrer l'équipe, les Italiens ont montré qu'ils pouvaient être redoutables à la moindre opportunité.

75’
Changement sur blessure

Trois changements d'un coup

Côté belge, Praet prend la place du malheureux Chadli, qui ne peut pas continuer. Côté italien, Verratti est remplacé par Cristante, tout comme Immobile par Belotti.

73’

Chaldi déjà touché ?

C'est la tuile pour Chadli : sur sa première accélération, qui aurait pu amener l'égalisation, le nouvel entrant semble s'être fait mal à la cuisse. Il demande l'intervention des soigneurs.

71’

Chadli met déjà le feu ! (1-2)

Il y a le feu dans la surface italienne, avec Chadli qui fait la différence dès son entrée. Trouvé dans la surface à gauche, son centre contré est tout proche d'être poussé dans le but par Lukaku puis Hazard ! Ca se joue à peu de choses.

69’
Changement tactique

Double changement pour la Belgique

Roberto Martinez change deux joueurs : Chadli et Mertens entrent, Tielemans et Meunier sortent.

66’

Spinazzola frappe à côté ! (1-2)

Spinazzola avait la balle du 1-3 sur un contre éclair. Servi sur un caviar d'Insigne dans la surface, le piston italien reprend du gauche mais manque le cadre !

62’

Lukaku manque l'égalisation !! (1-2)

La Belgique a une opporunité en or sur cette perte de balle de Di Lorenzo. Doku en profite pour lancer dans le bon timing De Bruyne, dont le centre à ras de terre vers Lukaku est parfait. Mais l'attaquant manque le doublé alors que Spinazzola contre sur sa ligne sa reprise au second poteau !!

60’

Les Belges étouffés

Les Diables Rouges ont de plus en plus de mal à ressortir proprement le ballon de leur moitié de terrain. Le pressing italien ne faiblit pas.

58’

Bel état d'esprit de Jorginho

Les Italiens réclament un penalty alors que Jorginho tombe dans la surface. Mais ce dernier se relève rapidement en indiquant qu'il n'y a rien, belle attitude.

56’

Doku fait mal

Le danger vient encore du côté de Doku, qui fait très mal par ses accélérations. Verratti ne peut pas intervenir sur le Rennais qui centre fort, et oblige Donnarumma a stopper le ballon d'un plongeon rapide au sol.

55’

Lukaku n'est plus devancé que par Cristiano Ronaldo

54’

Di Lorenzo très propre

Doku cherche à prendre Di Lorenzo de vitesse le long de la ligne de touche, mais le latéral italien suit parfaitement son adversaire avant d'intervenir proprement dans ses pieds.

51’

Meunier actif à droite

Meunier est très volontaire dans son couloir droit, mais manque toutefois d'un peu de justesse technique pour permettre à son équipe de créer des décalages.

49’

L'Italie appuie d'entrée

L'Italie obtient deux corners consécutifs, sans parvenir à apporter véritablement le danger. Mais les Azzurri semblent être revenus avec les mêmes intentions offensives.

47’

Verratti rayonnant dans le premier acte

46’
Reprise

C'est reparti à Munich ! (1-2)

Aucun changement à noter à la pause, on repart avec les mêmes pour cette seconde période que l'on espère aussi belle que la première.

Mi-temps

Lukaku un poil chambreur après son penalty

Mi-temps

La vidéo du but magnifique d'Insigne !

45+2’
Mi-temps

C'est la mi-temps à Munich ! (1-2)

Superbe première période disputée à Munich par deux équipes de très haut niveau. Terriblement emballante, l'Italie pensait avoir pris une avance confortable grâce à Barella (31e) puis Insigne (44e), mais Lukaku sur penalty a relancé tout le suspense juste avant la mi-temps (45e+2). On attend le second acte avec impatience !

45+2’
but!!!

LUKAKU RELANCE TOUT !!! (1-2)

Lukaku se charge du penalty obtenu par son coéquipier et, sans trembler, frappe fort plein centre ! Le gardien italien avait choisi un côté !!

45’

Temps additionnel

Une minute minimum.

45’
Penalty

Penalty pour la Belgique ! (0-2)

Quel match alors que tout peut rapidement être relancé tandis que Di Lorenzo écarte du bras Doku, qui s'écroule dans la surface. L'arbitre n'hésite pas !!

44’
but!!!

LE BIJOU D'INSIGNE !!! (0-2)

On parlait de spéciale tout à l'heure, et Insigne l'a cette fois convertie ! Pas attaqué devant la surface par une défense belge apathique, l'ailier italien ne se fait pas prier pour envoyer un sublime enroulé du droit qui transperce Courtois !!

43’

Immobile s'emmêle les pinceaux

L'envie italienne fait plaisir à voir. Les Belges sont au rendez-vous techniquement, mais font face à des joueurs italiens qui jouent à fond sur chacune de leurs opportunités. Immobile avait un bon coup à jouer ici dans la surface mais manque de spontanéité sur le centre de Spinazzola. Il est repris ensuite par la défense adverse.

41’

L'enroulé de Chiesa ! (0-1)

Avec Bonucci et Chiellini qui montent sur corner offensif, les Italiens sont toujours menaçant sur corner. Cette fois c'est Chiesa qui profite d'un ballon repoussé plein axe pour tenter sa chance d'un enroulé qui frôle le poteau !!

39’

Les Italiens sont morts de faim

Les Diables Rouges ne parviennent plus vraiment à inquiéter les Italiens, dont le quadrillage du terrain est parfait désormais. Les joueurs de Mancini fournissent de grands efforts devant leur surface.

37’

L'ouverture du score de Barella en vidéo !

36’

Stat'

L'histoire plaide en faveur des Italiens, qui ont affirmé leur ascendant dans leurs confrontations directes (14 victoires, 4 nuls et 4 défaites), avec notamment deux succès en 2000 et en 2016 (2-0, à chaque fois en poules).

33’

L'Italie pleine d'envie

L'Italie continue de pousser fort et Immobile va jusqu'à tenter d'aller chiper le ballon dans les pieds de Courtois. L'attaquant de la Nazionale commet la faute, mais les intentions sont là.

31’
but!!!

BARELLA OUVRE LE SCORE !!!! (0-1)

Cette fois c'est la bonne pour l'Italie !! Quelle perte de balle coupable devant leur surface pour les Belges, mis sous pression par leurs adversaires. Verratti récupère et sert Barella dans la surface, qui se dépêtre de deux adversaires d'un coup de rein avant d'envoyer un pétard dans le petit filet de Courtois !!

30’

Le corner italien ne donne rien

L'Italie met la pression devant la surface belge, et obtient finalement un corner. Insigne cherche le premier poteau, où Vermaelen est le premier pour dégager au loin.

27’

La spéciale Insigne

Insigne tente sa spéciale depuis l'extérieur de la surface, et cherche la lucarne de Courtois. Mais l'attaquant de poche ne se couche pas assez sur sa frappe, qui passe au-dessus.

26’

Lukaku teste encore Donnarumma ! (0-0)

Le contre belge est enclenché par De Bruyne. Celui-ci s'avance et décale sur sa droite Lukaku. L'attaquant des Diables Rouges ouvre son pied gauche et frappe de l'intérieur, Donnarumma plonge pour repousser !

25’

L'arrêt du futur gardien du PSG en vidéo !

23’

Enorme parade de Donnarumma !! (0-0)

De Bruyne percute dans l'axe et profite de l'appel de Lukaku pour s'avancer et se placer sur son pied gauche. Le Belge envoie une frappe sublime et puissante que Donnarumma parvient à dévier grâce à son énorme envergure !!

21’
Carton jaune

Tielemans lui aussi averti

Tielemans semble s'être fait justice dans la foulée, en venant tacler de manière non contrôlée Verratti dans le rond central. Carton jaune à son tour pour le Belge, 1 partout la balle au centre.

20’
Carton jaune

Le premier jaune pour... Verratti, forcément

Premier carton jaune de ce match pour l'inévitable Verratti, venu plaquer Tielemans qui tentait d'enclencher le contre.

19’

Du rythme, du rythme, du rythme

Il n'y a quasiment aucun temps mort dans ces 20 premières minutes. Comme on pouvait s'y attendre, l'intensité est au rendez-vous entre deux favoris à la victoire finale.

17’

Doku dépose Verratti

Ce premier avertissement a probablement piqué les Belges. Ceux-ci obtiennent un corner à gauche, joué à deux. Doku élimine Verratti d'une accélération redoutable mais son centre ensuite n'est pas repris par l'un de ses coéquipiers.

14’
Arbitrage vidéo

L'Italie privée de l'ouverture du score ! (0-0)

Le but est annulé pour position de hors-jeu, après visionnage de la vidéo ! Sur le coup franc excentré frappé par Insigne, Bonnuci touche en dernier le ballon mais est en position illicite !

13’
but!!!

L'ITALIE TROUVE DÉJÀ LA FAILLE !!!! (0-1)

Bonucci ouvre le score sur un coup franc vicieux frappé par Insigne à droite !! Le ballon navigue devant tout le monde dans la surface belge, et Bonucci surgit au second poteau pour le prolonger dans le but de Courtois !

12’

Les Italiens toujours autant embarqués par leur hymne

11’

Les Italiens mettent le pied sur le ballon

L'Italie parvient petit à petit à mettre son jeu en place. La Nazionale fait largement tourné le ballon, face à une équipe belge bien en place et pas encore prise à défaut.

8’

Doku sera attendu

En l'absence d'Hazard, touché et en tribune, Doku sera particulièrement scruté lors de cette rencontre. Le jeune Rennais aura la charge d'apporter un feu de folie depuis son aile gauche.

6’

Courtois impeccable

Les Italiens se positionnent pour leur première attaque placée. Insigne tente de changer le jeu vers Chiesa, qui parvient à remettre dans la surface avant que le ballon ne sorte. Courtois s'en empart.

5’

On rejette un coup d'œil aux compositions des deux équipes

3’

Ça part bien

Les premières minutes sont débridées. La Belgique obtient le premier corner, joué à gauche par De Bruyne. Le ballon puissant est repoussé au premier poteau par Bonucci.

1’
Coup d'envoi

C'est parti à Munich ! (0-0)

Ce sont les Belges qui donnent le coup d'envoi de ce quart de finale prestigieux !

Le coup d'envoi est imminent !

Les vingt-deux joueurs font leur entrée sur la pelouse de l'Allianz Arena de Munich, accompagnés de l'arbitre de la rencontre, le Slovène Slavko Vincic. Les hymnes vont retentir !

Les Belges vrais favoris de l'Euro ?

Les Italiens à l'échauffement à quelques minutes du match

L'Espagne pour le vainqueur de cette rencontre !

La Roja vient de se dépêtrer de la Suisse aux tirs au but, lors du premier des deux quarts de finale du jour ! Le vainqueur de Belgique-Italie affrontera donc les Espagnols dans le dernier carré.

>> Suisse-Espagne à revivre ici

Lukaku sera l'arme fatale des Diables Rouges

Les Belges ont un objectif en tête

L'Italie arrive avec des certitudes

Comme leurs adversaires, les Azzurri ont remporté tous leurs matches à l'Euro. Portée par une défense de fer, l'Italie a tout gagné dans son groupe, sans encaisser le moindre but. Et veut atteindre le dernier carré d'une grande compétition pour la première fois depuis sa finale de l'Euro 2012 et tourner la page des neuf années compliquées qui ont suivies sur la scène internationale (éliminée en poule en 2014, en huitième en 2016 et pas qualifiée en 2018).

... puis sur la pelouse de Munich

Les Belges dans les couloirs de l'Allianz Arena...

La Nazionale a élevé son niveau

L'Italie est peut-être la sélection la plus séduisante depuis le début de la compétition. En grande forme bien qu'elle ait dû batailler pour venir à bout de l'Autriche (2-1 a.p.) en huitièmes, la Nazionale a étendu son record d'invincibilité à 31 rencontres (26 victoires, 5 nuls).

La Belgique pourra compter sur De Bruyne

En venant à bout des Portugais, les Diables Rouges ont enchaîné un quatrième succès consécutif en autant de rencontres dans le tournoi et un troisième match de rang sans but encaissé. Mais leur victoire avait en partie été gâchée par les blessures de Kevin De Bruyne et Eden Hazard, alors que le premier est finalement remis sur pied à temps.

Les supporters italiens sont confiants

Les Diables Rouges face à un nouveau défi

Cinq jours après avoir éliminé le Portugal (1-0), champion d'Europe en titre, la Belgique et sa génération dorée ont sur leur route programmée vers la finale un autre gros morceau avec l'Italie, une des équipes les plus joueuses de cet Euro 2021. Les Diables Rouges n’ont plus atteint les demi-finales dans un Euro depuis une finale en 1980.

L'énorme affiche de ces quarts de finale

Bien malin celui capable de dire qui rejoindra le dernier carré de l'Euro. Belges et Italiens, auteurs d’un sans-faute depuis le début de la compétition, vont se livrer un duel particulièrement attendu entre deux des favoris à la victoire finale. L’équipe qui sortira vainqueure de ce match affrontera la Suisse ou l'Espagne en demi-finale à Wembley, le 6 juillet.


Une rencontre diffusée en direct sur M6 et beIN Sports 1, et à la radio sur notre antenne, RMC étant la seule radio à commenter tous les matches de l’Euro. Vous pouvez également suivre la rencontre en direct commenté sur le site et l’application RMC.


>> Toutes les infos sur l'Euro EN DIRECT

Les équipes de départ, Hazard en tribune

Victime d'une blessure musculaire contractée contre le Portugal, Eden Hazard est absent de la feuille de match. Il est remplacé par Jérémy Doku, le jeune ailier (19 ans) du Stade Rennais. Kevin De Bruyne, qui était lui aussi incertain, est bien présent et titulaire. Du côté de la Nazionale, Federico Chiesa intègre le onze de départ. Marco Verratti est reconduit au milieu.

Belgique: Courtois - Alderweireld, Vermaelen, Vertonghen - Meunier, Tielemans, Witsel, T. Hazard - De Bruyne, Lukaku, Doku.

Italie: Donnarumma - Di Lorenzo, Bonucci, Chiellini, Spinazzola - Barella, Jorginho, Verratti - Chiesa, Immobile, Insigne.

Quelques statistiques

► La seule victoire de la Belgique contre l'Italie en compétition remonte aux quarts de finale de l'Euro 1972. En toutes circonstances, la Nazionale s'est imposée 14 fois (et a fait 4 nuls) sur les 22 confrontations entre les deux équipes.

► Les deux équipes restent sur une série de 14 victoires à l'Euro. Le vainqueur établiera un nouveau record du genre dans l'histoire de la compétition.

► L'Italie est sur une série de 11 victoires consécutives, et compte surtout 31 matchs internationaux sans défaite (26 victoires, 5 nuls).

Les vestiaires sont prêts

Bienvenue sur RMC Sport !

Bonsoir à tous et bienvenue sur notre site pour suivre en direct commenté le choc entre la Belgique et l'Italie, comptant pour les quarts de finale de l'Euro. Coup d'envoi prévu à 21 heures !

Romain Daveau Journaliste RMC Sport