RMC Sport

Euro 2016 - Incidents à Saint-Etienne : "des terroristes du sport" selon le sélectionneur de la Croatie

Des fumigènes sur la pelouse pendant Rép.tchèque-Croatie

Des fumigènes sur la pelouse pendant Rép.tchèque-Croatie - AFP

La rencontre entre la République tchèque et la Croatie a été interrompue quatre minutes ce vendredi à Geoffroy-Guichard. Des fumingènes ont été lancés depuis la tribune croate et un stadier a même été atteint par un gros pétard.

Des fumigènes ont été lancés depuis la tribune des supporters croates sur la pelouse du stade de Saint-Étienne, à la 86e minute de la rencontre entre la République tchèque et la Croatie, vendredi à l'Euro-2016. La rencontre a été interrompue 4 minutes par l'arbitre avant de reprendre, alors que le score était de 2 buts à 1 pour la Croatie. Les Tchèques ont fini par égaliser sur penalty (2-2). Le bout de tribune d'où venaient les fumigènes a été évacué par les stadiers. Un pétard avait également été jeté en direction d'un stadier, qui essayait d'éteindre un fumigène sur la pelouse.

A lire aussi >> Euro 2016 : les joueurs croates fustigent leurs supporters

Des mesures avaient pourtant été prises pour éviter ce type de débordements. La rumeur d’introduction de fumigènes dans le stade avait couru avant la rencontre, et les contrôles avaient donc été renforcés à l’entrée. Quelques minutes avant les incidents, des CRS sont montés en tribunes, pour prévenir une éventuelle invasion du terrain.

"Ce ne sont pas des supporters, mais des terroristes du sport"

Le sélectionneur de la Croatie a eu des mots forts pour condamner ces incidents. "Ce ne sont pas des supporters, mais des terroristes du sport, a déclaré Ante Cacic devant la presse. On parle de 5 à 10 individus, j'espère qu'on pourra les appréhender et que la Fédération croate va tout faire pour les arrêter." Des "ennemis de la Croatie", qui "haïssent leur équipe et leur pays", a également tonné la présidente croate, Kolinda Grabar-Kitarovic, sur Facebook.

A lire aussi >> Euro 2016 : la blessure de Modric, les fumigènes, un nul inespéré… ce qu’il faut retenir de Croatie-Rép.tchèque

Une enquête disciplinaire ouverte

Après ces incidents, l'UEFA a, selon la procédure habituelle, ouvert une enquête disciplinaire. Lors des qualifications de l'Euro, la Croatie avait déjà été sanctionnée d'un retrait d'un point, de deux matches à huis clos et d'une amende de 100 000 euros, pour une croix gammée tracée sur le terrain du match à domicile contre l'Italie en juin (1-1).