RMC Sport

Euro 2016 : l’UEFA satisfaite de la formule 24 (mais pas certaine de la conserver)

-

- - AFP

Martin Kallen, directeur général de l’Euro 2016, tire un bilan positif de la formule à 24 sélections. Sa pérennité n’est toutefois pas assurée.

Peu de buts, des affiches sans relief, un système de qualification nébuleux. La formule à 24 sélections étrennée durant cet Euro 2016 en France n’a pas été épargnée par les critiques durant la première partie de la compétition. Pour Martin Kallen, directeur général de l’Euro 2016, le test a toutefois été concluant : « Sur le format à 24, de nombreuses personnes ont été anxieuses sur le fait que cela n'allait pas marcher, et cela a marché. Nous avons même vu deux équipes (l'Islande et le pays de Galles) qui sont allées plus loin que jamais, ce que personne n'aurait cru. C'est bon pour le football. »

A lire aussi >> l’UEFA ne veut plus d’enfants de joueurs sur la pelouse

Kallen : « Nous verrons »

Kallen n’a toutefois pas promis la pérennité du système au-delà de l’édition 2020 : « Je ne sais pas. Aujourd'hui, je pense que c'est le nouveau format qui va perdurer mais nous verrons. L'Euro 2020 va se jouer sur le même format et il reste encore un long moment jusqu'à 2024. »

A lire aussi >> le joli retourné de Martial à l’entraînement

dossier :

Euro 2016

la rédaction