RMC Sport

Euro 2016 - la vista de Kroos, l’hygiène de Löw : ce qu’il faut retenir d’Allemagne-Ukraine

L’Allemagne a dominé l’Ukraine ce dimanche à Lille dans le groupe C de l’Euro 2016 (2-0). Un succès acquis grâce à la classe de Toni Kroos et au sauvetage de Jérôme Boateng. Sous les yeux d’un Joachim Löw toujours aussi propre.

Le top : la vista de Kroos

Les fans du Real Madrid doivent se pincer pour y croire. Oui, c’était bien Toni Kroos. Au sortir d’une saison galère avec son club, le milieu de terrain de l’Allemagne a retrouvé l’étincelle ce dimanche à Lille. Sa vista et sa qualité de passes ont fait beaucoup de mal à la défense de l’Ukraine. Derrière une attaque plutôt décevante, c’est lui qui a créé le danger. Son coup franc enroulé à la 19e permet à Mustafi d’ouvrir le score. Il aurait même pu doubler la mise à la 52e mais sa frappe a tutoyé l’équerre d’Andrei Pyatov.

Le flop : Götze en faux n°9

En l’absence d’un avant-centre indiscutable, Joachim Löw a décidé de démarrer cet Euro 2016 avec Mario Götze en faux n°9. Un peu comme l’Espagne avec Cesc Fabregas en 2012. Et ça n’a pas été une franche réussite. A un poste inhabituel pour lui, le milieu offensif du Bayern Munich ne s’est pas montré très dangereux face aux Ukrainiens. Ses partenaires n’ont jamais réussi à le trouver dans de bonnes conditions. Pas sûr que l’expérience fasse long feu.

Riolo : "L'Allemagne peut et fera mieux"

Le fait du match : le sauvetage de Boateng

Si l’Allemagne a décroché sa première victoire dans cet Euro (2-0), elle peut remercier Jérôme Boateng. Le défenseur du Bayern Munich a effectué un sauvetage spectaculaire en fin de première période. Après un bon débordement de Yevhen Konoplyanka, Roman Zozulya a bien cru avoir égalisé. Mais sa reprise a été enlevée sur la ligne par le cadet des Boateng, bien inspiré sur coup. Une action qui aurait mérité le recours à la goal line technology.

L’ambiance

Dans le stade Pierre Mauroy, la soirée a été plutôt sympathique. Les supporters allemands et ukrainiens ont encouragé leur équipe avec ferveur. Sans aucun débordement. En dehors, en revanche, l’avant-match a été un peu plus agité. Des hooligans allemands sont venus en découdre avec des fans adverses dans le centre-ville de Lille. Des bagarres vite maîtrisées par les forces de l’ordre, qui n’ont fait aucun blessé sérieux.

A lire aussi : Ozan Tufan se recoiffe pendant le but de Modric

Le tweet

Joachim Löw toujours aussi classe

L’info pour flamber

Joachim Löw est entré dans l’Histoire du football ce dimanche à Lille. Avec 12 matchs au compteur, le sélectionneur de l’Allemagne est désormais le coach ayant dirigé le plus de rencontres à l’Euro. Il devance son compatriote Berti Vogts (11). Luiz Felipe Scolari (Portugal) et Lars Lagerbäck (Ukraine) complètent le podium avec 10 sorties chacun.

Le talent de Milik, la première frappe des Verts : ce qu'il faut retenir de Pologne-Irlande du Nord

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur