RMC Sport

Euro 2021: l'Angleterre s'offre l'Allemagne, le "groupe de la mort" disparait

L’Angleterre a battu l’Allemagne (2-0), ce mardi à Wembley, et s’est qualifiée pour les quarts de finale de l’Euro. Après les éliminations du Portugal, tenant du titr,e et de la France, championne du monde, c’est un autre favori issue du "groupe de la mort" qui s'arrête à ce stade de la compétition.

Sevrée de trophées depuis 1966, l'Angleterre peut continuer de rêver à un titre important après plusieurs décennies de frustration. Les Three Lions ont su faire la différence en fin de match face à l’Allemagne, dominée 2-0, dans la foulée de l’entrée en jeu de Jack Grealish, impliqué sur les deux buts de son équipe. Muet et inoffensif depuis le début de la compétition, Harry Kane a ouvert son compteur et délivré les milliers de supporters anglais qui garnissaient les tribunes de Wembley.

Après un début de match largement à l’avantage des Allemands, face des Anglais incapables d’enchaîner deux passes consécutives, la partie s’est très largement rééquilibrée. Le pari d’une défense à trois de Gareth Southgate, avec un système calqué sur celui de l’adversaire, a commencé à porter ses fruits, petit à petit. Les Anglais ont pris le contrôle du jeu en se livrant totalement dans l’intensité.

La sélection se savait attendue au tournant, obligée de se ressaisir en attaque pour éviter une déconvenue à domicile dans cette affiche légendaire, elle qui jouait avec le frein à main depuis le début de la compétition. Le symbole de cette indigence offensive se nommait Harry Kane, un buteur vedette incapable de marquer au premier tour. Tout le contraire de Raheem Sterling, une nouvelle fois le plus remuant.

Kane ouvre enfin son compteur

L’avant-centre de Manchester City revit dans cet Euro après une saison compliquée en club. Il n’a pas tardé à faire briller Neuer dans le premier quart d’heure (15e). Les Anglais se sont procurés quelques occasions très chaudes, dont une situation très avantageuse pour Harry Kane, contrarié par le retour salvateur de Mats Hummels (45e+2), malheureux face aux Bleus, avec un but contre son camp, mais très impressionnant ce soir.

Le défenseur central du Borussia Dortmund a été l’un des seuls à surnager côté allemand, avec Kai Havertz, qui aura obligé Pickford à sortir le grand jeu au retour des vestiaires (48e). Très discret au sein d’une Mannschäft coupée en deux en fin de match, Thomas Müller aurait pu relancer son équipe peu après l’ouverture du score de Raheem Sterling (75e), mais sa tentative, seul face à Pickford, a manqué le cadre.

Le groupe de la mort est... mort

L'Allemagne a-t-elle payé au prix fort les efforts fournis depuis le début de la compétition pour sortir du groupe de la mort ? La question se pose tant elle a semblé souffrir physiquement en fin de match. Shaw a profité d'une perte de balle allemande dans le rond central pour remonter le ballon et servir Grealish, qui délivrait un centre du pied gauche pour Harry Kane, buteur d'une tête plongeante sur son premier tir cadré.

Très décrié depuis le début de la compétition, Kane inscrivait là son 35e but en 57 sélections avec les Three Lions, délivrant au passage toute l'Angleterre, qui tient enfin sa revanche contre la Mannschaft, qui l'avait battue en demi-finales de l'Euro 1996 aux tirs au but, sur une tentative ratée par.... Gareth Southgate. Après les éliminations du Portugal tenant du titre et de la France championne du monde, c’est un autre favori qui s'arrête à ce stade de la compétition. Et le dernier membre du fameux groupe de la mort qui prend la porte.

QM