RMC Sport

Euro 2021: "La haine ne gagnera jamais", le message fort de Sancho, victime d'insultes racistes

Victime d'un déferlement d'injures racistes après la défaite de l'Angleterre en finale de l'Euro 2021, Jadon Sancho a publié un message puissant sur ses réseaux sociaux, en assurant que "la haine ne gagnera jamais".

Jadon Sancho, à l’instar de Marcus Rashford et Bukayo Saka, a été victime d’un torrent d’insultes racistes, après la finale de l’Euro 2021 perdue par l’Angleterre contre l’Italie, dimanche dernier à Wembley. Pour un tir au but raté. Entrés en fin de rencontre à Wembley, Jadon Sancho, Bukayo Saka et Marcus Rashford avaient raté leurs tirs au but, scellant la défaite de l'Angleterre et brisant ainsi le rêve de tout un pays qui espérait décrocher un deuxième titre majeur, 55 ans après son succès à domicile durant la Coupe du monde 1966.

"Je ne vais pas prétendre que je n'ai pas vu les insultes racistes que moi et mes frères Marcus et Bukayo avons reçues après le match, mais malheureusement, ce n'est pas nouveau", regrette Jadon Sancho dans un long et touchant message publié sur Instagram, semblable d’ailleurs à celui de Marcus Rashford. Depuis des années, des joueurs anglais sont victimes de racisme en ligne après une défaite ou des performances décevantes.

En mai, la FA avait appelé le gouvernement à légiférer sans tarder pour obliger les réseaux sociaux à agir contre les insultes en ligne. "En tant que société, nous devons faire mieux et demander des comptes à ces personnes, poursuit Sancho sur le sujet. La haine ne gagnera jamais. À tous les jeunes qui ont été victimes d'abus similaires, gardez la tête haute et continuez à poursuivre vos rêves." Le sien s’est brusquement arrêté lors d’une terrible séance de tirs au but, la faute à un gardien italien, en l’occurrence Gianluigi Donnarumma, particulièrement inspiré.

"Je ne doute pas que nous reviendrons plus fort"

"J'étais prêt et confiant pour le tirer, ce sont les moments dont vous rêvez quand vous êtes enfant, c'est pourquoi je joue au football, confie Sancho. Ce sont les situations de pression que vous voulez vivre en tant que footballeur. J'ai déjà marqué des penalties en club, j’en ai tiré un nombre incalculable de fois en club et en sélection, j'ai donc choisi mon côté, mais ça n'a pas fonctionné cette fois-ci." Jadon Sancho, qui ne s’est jamais senti aussi mal dans sa carrière, de son propre aveu, confie être encore partagé entre deux sentiments.

"C'est difficile de mettre des mots sur ce que je ressens vraiment, mais il y avait tellement de points positifs à retirer de ce tournoi, même si la défaite me fera mal pendant longtemps", déclare-t-il. Touché par les manifestations de soutien observé à Withington, Jadon Sancho, tout comme Marcus Rashford, tenait à remercier les personnes qui se sont déplacés par centaines à Withington pour apporter leur soutien et s’élever en dernier rempart contre la haine.

"Je tiens à vous remercier massivement pour tous les messages positifs, l'amour et le soutien qui l'ont emporté sur les messages négatifs. Ce fut un honneur, comme toujours, de représenter l'Angleterre et de porter le maillot des Trois Lions, et je ne doute pas que nous reviendrons encore plus forts !", conclut l'actuel joueur de Dortmund, en partance pour Manchester United.

QM