RMC Sport

Euro 2021: la visite d'Eriksen a redonné le moral aux joueurs du Danemark

Les joueurs du Danemark ont retrouvé le sourire et de la sérénité depuis la visite de leur coéquipier Christian Eriksen, victime d'un arrêt cardiaque à l'Euro 2021, a révélé le sélectionneur Kasper Hjulmand.

La visite de Christian Eriksen, sorti de l'hôpital après son arrêt cardiaque sur le terrain le 13 juin, a rasséréné ses partenaires de l'équipe du Danemark qui jouent leur qualification pour les 8e de finale de l'Euro lundi (21h00) face à la Russie.

Eriksen a rendu visite à ses équipiers vendredi après avoir quitté l'hôpital de Copenhague, quelques jours après avoir occasionné la plus grande frayeur de l'Euro lors du match contre la Finlande.

"Cela signifiait beaucoup pour les joueurs qui ne l'avaient pas vu, particulièrement ceux proches de Christian. C'est une chose de le voir en vidéo et une autre de pouvoir le regarder dans les yeux", a expliqué dimanche l'entraîneur Danois, Kasper Hjulmand, en conférence de presse.

"C'était bien. L'atmosphère est différente bien sûr, mais c'était bien de le voir lui et sa famille. C'était important pour certains des joueurs", a insisté Hjulmand.

Après deux défaites face à la Finlande et la Belgique, le Danemark n'a d'autre choix que de battre la Russie lundi à Copenhague pour espérer se qualifier pour les huitièmes de finale de l'Euro.

Victoire impérative face aux Russes

"Nous allons être prêts. Nous sommes préparés à venir au (stade) Parken pour une nuit magique... C'est comme si notre Euro débutait maintenant", a résumé Hjulmand.

"Nous avons tout donné contre la Belgique et nous devons faire la même chose. Nous nous sommes créé tellement d'occasions... Toutes les statistiques ressemblent à (un bilan de) six points et nous sommes à zéro".

Mais "nous ne sommes pas finis. Nous avons eu un début difficile et ça va commencer maintenant. On est prêts à sortir de ce groupe et à jouer d'autres matches", a lancé l'entraîneur danois. Les Rouges et Blancs, lointains successeurs des champions d'Europe 1992, comptent sur la ferveur de leur public pour ce rendez-vous crucial face à la Russie.

"Le soutien que nous avons vu lors du match l'autre soir, même si ce n'était pas un stade plein, on aurait dit qu'il y avait 100.000 personnes là-dedans. Je n'avais jamais vécu quelque chose comme ça personnellement", a expliqué le gardien danois Kasper Schmeichel.

La victoire face aux Russes (3 pts) est impérative, et la position finale des Danois (deuxièmes ou candidats au repêchage des meilleurs troisièmes) dépendrait alors du résultat de la Finlande, qui affrontera au même moment la Belgique, déjà qualifiée, à Saint-Pétersbourg.

Avec AFP