RMC Sport

Euro: l'ancienne internationale, Sabrina Delannoy commentera des matchs sur TF1

Une femme aux commentaires d'un Euro masculin sur une chaîne hertzienne, ce sera une grande première cet été. Sabrina Delannoy, ancienne joueuse du PSG et de l'équipe de France, sera associée sur TF1 à Julien Brun.

L'ancienne joueuse du PSG et de l'équipe de France, Sabrina Delannoy, va commenter sur TF1 certains matchs du prochain Euro masculin (11 juin-11 juillet), une première pour une femme. Elle sera associée à l'ex-journaliste de beIN Sports et Téléfoot (Mediapro), Julien Brun. Lors du Mondial féminin de 2019, Sabrina Delannoy était devenue la première femme à commenter un match de football sur TF1, accompagnée de Christian Jeanpierre.

Mais son recrutement pour l'Euro constitue à nouveau "une première" pour un "événement de cette envergure" sur une chaîne hertzienne, souligne-t-on du côté de TF1. "C'est un signal fort", a ainsi déclaré à L'Equipe le directeur des sports du groupe TF1, Julien Millereux.

Deux ou trois matchs pour ce duo inédit

Le duo Brun-Delannoy entamera sa collaboration le 18 juin pour le match opposant l'Angleterre à l'Ecosse, avant une ou deux autres affiches. Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu, le tandem phare de la chaîne, resteront quant à eux aux commandes de la majorité des rencontres. Co-diffuseur de l'événement avec M6 et beIN Sports, TF1 proposera au total 12 matchs, dont le match d'ouverture (Turquie-Italie), deux matchs de pool opposant les Bleus à la Hongrie (19 juin) et au Portugal (23 juin), et tous les autres où l'équipe de France serait qualifiée, hormis la finale, qui sera sur M6. Rendez-vous également dès le 11 juin pour suivre en intégralité la compétition sur RMC, radio de cet Euro 2021.

Reporté d'un an en raison de l'épidémie de coronavirus, le tournoi continental doit se tenir dans 11 villes-hôtes européennes : Bilbao et Dublin ont été écartées le 23 avril, faute d'avoir pu garantir l'accueil de spectateurs, et Séville a récupéré les rencontres programmées au Pays basque. Comme plusieurs sélectionneurs le réclamaient, l'UEFA a autorisé mardi les équipes à convoquer 26 joueurs au lieu de 23 habituellement, pour faire face aux risques de contamination au Covid-19 et de quarantaine.

RR avec AFP