RMC Sport

France-Allemagne: l'UEFA ne sanctionnera pas Rüdiger après sa morsure sur Pogba

Selon The Times et L'Equipe, aucune sanction ne sera prise par l'UEFA à l'encontre d'Antonio Rüdiger, accusé d'avoir mordu Paul Pogba, mardi soir, lors de la rencontre de l'Euro entre la France et l'Allemagne (1-0).

Antonio Rüdiger ne sera pas sanctionné. Selon les informations du quotidien britannique The Times et de L’Equipe, l’UEFA a décidé de ne pas prendre de mesure disciplinaire à l’encontre du défenseur allemand, accusé d'avoir mordu Paul Pogba mardi soir lors de la victoire des Bleus contre l'Allemagne (1-0) à l'Euro. Avant la pause, Rüdiger s'était glissé derrière le milieu français pour le mordiller au niveau du haut du dos.

>> Euro: les infos en direct

"Toni, c’est un ami à moi. Sur le terrain, il y a eu un petit accrochage, vous avez vu les vidéos je pense, a confirmé le joueur de Manchester United après la rencontre. Maintenant c’est fini, je ne suis pas là pour qu’il soit suspendu ou quoi, c’est passé. Je pense qu’il m’a un peu mordu, même si c’est peut-être amical vu qu’on se connaît bien. J’ai senti ça, je l’ai déclaré à l’arbitre, après c’est à lui de prendre une décision. Moi je veux juste qu’on joue au foot, l’arbitre ne lui a pas mis de rouge et tant mieux, c’était un beau match pour tout le monde. Je ne veux pas qu’il soit suspendu a posteriori. A la fin du match on s’est embrassé, et voilà."

L'arbitre n'a pas réagi

Rüdiger, lui, a fait savoir qu'il regrettait son attitude sur cette action, tout en assurant ne pas avoir mordu Pogba. "Je n'ai pas le droit d'aller comme ça avec la bouche contre son dos, ça va sans dire. Ça fait mauvais effet. Après le coup de sifflet final, nous avons parlé très amicalement avec Paul", a-t-il commenté dans une réaction diffusée ce mercredi par son agent. Lors de la rencontre, sa morsure a tout de suite été dénoncée par Pogba auprès du corps arbitral, qui n'a pas bronché.

Avant ce choc de l'Euro, Rüdiger avait appelé ses coéquipiers à jouer "sale" pour tenter de déstabiliser les champions du monde 2018. "Evidemment en attaque ils sont très forts, et nous devons être prêts à avoir des actions en un contre un et à les gagner. Ça dépendra de nous, défenseurs, je pense que ça peut faire une grande différence, juste être sale, pas toujours gentil, gentil, gentil, et ne pas toujours essayer de t'en sortir avec du beau football. Contre des joueurs comme ça, il faut aussi envoyer un message... et tôt", avait-il martelé. Le jeu assez dur des Allemands n'a pas empêché les Bleus de frapper un grand coup en s'imposant 1-0 à Munich.

RR