RMC Sport

France-Suisse: adieu le 3-4-3 après seulement 35 minutes

Choisi par Didier Deschamps pour le 8e de finale entre la France et la Suisse, le système tactique en 3-4-3 n’a même pas tenu jusqu’à la fin de la première période.

Pari raté pour Didier Deschamps. Après des discussions avec ses joueurs, le sélectionneur des Bleus avait décidé de mettre en place un système tactique en 3-4-3 pour le 8e de finale de l’Euro ce lundi face à la Suisse, à Bucarest. Et l’échec a été frappant. Menés dès la 15e minute, avec le but d’Haris Seferovic, les Bleus ont changé de schéma dès la 35e minute, en repassant à quatre derrière. Une consigne passée par Didier Deschamps depuis le bord du terrain, puis répétée avec plus de précision au moment de l’irruption d’un streaking sur la pelouse roumaine. Presnel Kimpembe a alors pris le couloir gauche de la défense. Adrien Rabiot a été réinstallé au milieu.

Petit: "Beaucoup trop de déchet technique et de mauvais choix"

Mais le système n’est sans doute pas le seul coupable de cette première période complètement ratée par les Bleus, qui n’ont pas réussi le moindre tir cadré. "Ce n’est pas vraiment le système qui me pose problème, explique le champion du monde et d’Europe Emmanuel Petit sur BFMTV. On est en retard sur tous les duels. C’est surtout dans l’intensité, dans les duels. Je trouve qu’on est absent. Dans l’utilisation, il y a beaucoup trop de déchet technique et de mauvais choix. Et on n’arrive pas à trouver la bonne structure dans le replacement défensif."

Une analyse partagée par Manu Amoros. "On est absent dans les duels, a aussi noté le champion d’Europe 1984. On est inexistant dans cette première mi-temps. On n’a pas eu d’occasion, ça devient inquiétant. Le schéma n’amène rien parce qu’on a l’impression que les joueurs ne sont pas dans leur match. C’était pour jouer et faire le pressing. Mais on s’est bloqué là-dessus. Il faut le travailler davantage à l’entraînement."

Rabiot repasse arrière gauche en seconde période

A la pause, à Bucarest, Didier Deschamps a confirmé le retour au 4-4-2. Clément Lenglet, en difficulté derrière, a été remplacé par Kingsley Coman. Et Adrien Rabiot a retrouvé le poste d’arrière gauche, où il avait dépanné face au Portugal après les blessures de Lucas Hernandez et Lucas Digne. Les Bleus voulaient tout changer avant ce match face à la Suisse. Ils ont finalement tout changé en plein match.

LP