RMC Sport

L’énigme Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo - -

Muet et pas décisif depuis le début de l’Euro, le capitaine portugais suscite beaucoup d’interrogations avant un match décisif dans le groupe B, face aux Pays-Bas (20h45), ce dimanche à Kharkiv.

« Vous verrez, lors du prochain match (face aux Pays-Bas), Cristiano Ronaldo marquera son petit but. Et il nous fera gagner. » Pepe, buteur portugais contre le Danemark (3-2), veut croire au réveil de son équipier, ce dimanche, pour un match décisif à Kharkiv face aux Bataves. Depuis le début du championnat d’Europe, celui qui a scoré 38 fois en 46 matches de Liga cette saison (soit une moyenne de 1,21 but par match) a manqué toutes ses occasions. Face aux Allemands puis aux Danois, le capitaine portugais a frappé 11 fois au but.

S’il a cadré huit tirs, aucun n’a fait trembler les filets. Pire, à son crédit au rayon statistique, un carton jaune récolté à la 92e minute contre le Danemark qui laisse planer la menace d’une éventuelle suspension en quart de finale. Très inquiétant si on se souvient du sulfureux 8e de finale de Coupe du monde 2006 contre les Néerlandais (4 cartons rouges, 12 cartons jaunes !).

Mais c’est surtout l’inefficacité du numéro 7 lusitanien qui préoccupe le Portugal, pourtant bien placé pour passer le cap du 1er tour. « Il se met une pression particulière, tente d’expliquer Grégory Coupet, membre de la Dream Team RMC Sport. Il a à cœur de réussir, mais il n’y arrive pas en ce moment. Il n’a pas la réussite. C’est un joueur qui a un orgueil supérieur aux autres. C’est la star de l’équipe. Il se doit d’être bon même si ce n’est pas encore le cas. »

C.Ronaldo : « Je ne suis pas inquiet »

Et l’intéressé alors, comment vit-il cette mauvaise passe qui pourrait lui être fatale pour le prochain Ballon d’Or ? A ceux qui pensent que Ronaldo a un égo surdimensionné, « CR7 » manie aussi très bien le contre-pied derrière les micros. « Tout le monde peut rater des occasions, dit-il. Mes équipiers ont le droit d’en manquer. Moi aussi. Bien sûr que je veux marquer. Mais si je ne me marque aucun but pendant l'Euro et que le Portugal est champion d'Europe, ça me convient. »

Alors que son manque de travail défensif fait débat, sa crédibilité au sein du groupe de Paulo Bento n’est pas entamée. En tout cas pas en public. « Ronaldo est l'un des meilleurs joueurs du monde, un très bon capitaine et un grand leader, défend Pepe. Il est bien. Même les meilleurs joueurs du monde ratent des occasions. Or pour moi, Cristiano reste le meilleur. Il a travaillé. Il nous a beaucoup aidés. Il est très impliqué. Je suis certain qu'il marquera bientôt. » Ronaldo, lui aussi, en est convaincu : « Je ne suis pas inquiet. Je sais que le but viendra. Et puis, un but, ce n’est que du bonus ».

Le titre de l'encadré ici

Les Oranje se mettent en quatre|||

Aux grandes missions (impossibles ?), les grands moyens. Dimanche soir à Kharkiv (Ukraine), contre le Portugal, Bert Van Marwijk, le sélectionneur des Pays-Bas, devrait titulariser ses quatre attaquants les plus talentueux sur le papier, mais aussi les plus charismatiques : Van Persie, Sneijder, Robben et Huntelaar, qui était remplaçant lors des deux premiers matches, qui se sont soldés par deux défaites. Quatre joueurs au tempérament de feu qui devront donc mettre leur égo de côté pour réaliser un miracle : battre le Portugal par deux buts d'écart minimum et croiser les doigts pour que l'Allemagne batte le Danemark dans le même temps. Tout autre scenario sera synonyme d’élimination pour les vice-champions du monde. « L'atmosphère est toujours meilleure quand il y a des victoires, admet le capitaine Mark Van Bommel, qui pourrait être laissé sur le banc au coup d’envoi.  On est frustré. On n'avait jamais pensé être dans cette situation, avec zéro point en deux matches, mais on va lutter. »

Le titre de l'encadré ici

P.Bento : « Cristiano a des consignes offensives »|||

« Nous perdons notre premier match en ne le méritant pas et vous (les journalistes, ndlr) vous focalisez sur le fait qu'on ne marque pas, a regretté le sélectionneur portugais Paulo Bento à propos des critiques concernant Cristiano Ronaldo. Et pareil après la victoire face aux Danois. On aurait pu éviter les deux buts mais vous vous préférez parler des occasions manquées de Ronaldo. Il a des consignes offensives, c’est pour ça qu’il ne passe pas son tant à défendre. D’autres ont des postes plus défensifs. Il ne faut pas individualiser les tâches… »

Aurélien Brossier