RMC Sport

Sakho : quels remplaçants potentiels pour l’Euro ?

-

- - AFP

Alors que l’annonce du contrôle positif de Mamadou Sakho est encore soumise à une contre-expertise que va réaliser l’UEFA dans les deux semaines à venir, la suspension dont pourrait écoper le défenseur central ouvre la porte à ses concurrents au poste en vue de faire partie de la liste des 23 pour l’Euro.

Risquer de manquer l’Euro 2016 en France, à cause d’un brûleur de graisse. Mamadou Sakho ne s’attendait certainement pas à être sous la menace de ne pas participer à la compétition la plus importante de sa carrière, pour une erreur pareille. Et pourtant… Le défenseur de Liverpool risquerait entre six mois et deux ans de suspension, au regard des précédents et du Code mondial antidopage, même si l’UEFA garde un droit de regard, souhaitant traiter au cas par cas en fonction des circonstances. Dans l’hypothèse donc où le contrôle positif se confirmerait, l’ancien Parisien pourrait devoir faire une croix sur l’Euro avec les Bleus. Et serait remplacé par un concurrent au poste dans la liste des 23 que Didier Deschamps annoncera le 12 mai.

Le contre-la-montre de Mathieu

Jérémy Mathieu, qui était le quatrième homme dans l’axe lors du dernier rassemblement de l’équipe de France, s’est malheureusement blessé au ménisque face à la Russie (4-2), le 29 mars dernier. A l’époque, son club le FC Barcelone parlait d’une absence estimée entre six et huit semaines, ce qui lui laissait l’espoir de revenir à la compétition au mieux à la mi-mai. L’ancien Sochalien croit à un retour de dernière minute pour l’Euro. Rappelons que Patrick Vieira avait notamment été sélectionné par Raymond Domenech pour l’Euro 2008, alors qu’il souffrait d’une lésion musculaire.

Mangala en pole position

Victime lui d’une fracture de la malléole de la cheville droite et au péroné avec les Espoirs, face à l’Ecosse le 24 mars dernier, Aymeric Laporte (Athletic Bilbao) est d’ores et déjà out jusqu’à la fin de la saison. C’est donc logiquement Eliaquim Mangala qui semble être en pole pour prendre la place de numéro trois dans l’axe. Le joueur de Manchester City, titulaire à l’aller et au retour en quart de finale de Ligue des Champions face au PSG, et qui disputera les demi-finales face au Real Madrid (aller le 26 avril, retour le 4 mai), est en tout cas le plus expérimenté des candidats, au haut niveau en Europe.

Loïc Perrin, le quatrième homme ?

Le Stéphanois Loïc Perrin, déjà appelé par Didier Deschamps en novembre dernier pour pallier le forfait de Mamadou Sakho, justement, mais qui n’a pas encore honoré sa première sélection sur le terrain, est ensuite favori pour le poste de quatrième joueur axial, si tant est que le sélectionneur veuille toujours emmener huit défenseurs à l’Euro. Ce dernier semble avoir une longueur d’avance sur Samuel Umtiti, boudé jusqu’à maintenant par le staff tricolore, mais qui lutte pour la deuxième place avec l’OL en Ligue 1 et qui a contribué à redresser le club depuis le mois de janvier par son leadership.

Lucas Hernandez, l’outsider

Enfin, il ne faut peut-être pas ignorer Lucas Hernandez, outsider pour le coup, mais qui est actuellement titulaire avec l’Atlético Madrid et qui disputera, comme Mangala, les demi-finales de la Ligue des champions, face au Bayern Munich. L’international espoir français a ainsi l’avantage d’évoluer dans un club qui joue les premiers rôles en Liga, comme en coupe d’Europe. Il pourrait donc être la ou l’une des surprises de Didier Deschamps dans la liste des 23, qui sera dévoilée le 12 mai prochain au journal de 20h de TF1. Si et seulement si, encore une fois, le contrôle positif de Mamadou Sakho est confirmé par la contre-expertise demandée par l’UEFA.

Damien Chédeville