RMC Sport

Tirage au sort de l’Euro 2016 : c’est parti pour sept mois de rêve !

-

- - AFP

Le tirage au sort de la phase finale de l’Euro 2016 aura lieu ce samedi au Palais des Congrès de Paris (18h). Cet évènement d’envergure, qui éclipsera pour quelques heures les affaires Platini et Benzema, marquera le véritable coup d’envoi de la compétition (10 juin - 10 juillet) et permettra aux Bleus de connaitre enfin leurs adversaires du 1er tour après un an de matches amicaux.

Le coup d’envoi d’un Euro historique

L’Euro 2016, ça commence ce samedi ! Si le premier match n’aura lieu que le 10 juin prochain, le vrai coup d’envoi de cet évènement sera donné au Palais des Congrès de Paris, lieu du tirage au sort de la phase finale. L’été prochain, la France accueillera le Vieux Continent pour un Euro qui s’annonce peut-être comme le plus beau de l’histoire, avec des stars en pagaille (Ronaldo, Bale, Pogba, Iniesta, Rooney,…) et qui restera en tout cas dans les mémoires comme le premier à réunir 24 équipes. Ce tirage au sort donnera d’ailleurs le ton de cet Euro, puisqu’en plus des maîtres de cérémonie que sont Ruud Gullit et Bixente Lizarazu, Oliver Bierhoff, Angelos Charisteas, David Trezeguet, Antonin Panenka et Vicente Del Bosque seront également présents. Déjà un plateau de rêve.

La France vernie ou maudite ?

Présente dans le chapeau 1 en qualité de pays hôte, la France part avec un avantage au moment du tirage au sort. Mais cela ne veut pas dire que les Bleus auront un 1er tour facile. Dans le pire des cas, les hommes de Didier Deschamps pourraient se frotter à l’Italie, la Pologne et la Turquie. Un « groupe de la mort » qui trancherait avec un « les doigts dans le nez » composé de l’Ukraine, la Slovaquie et l’Irlande du Nord. Alors, quel groupe pour les Bleus ? Réponse ce samedi à partir 18h.

Un tirage sur fond d’affaires

Benzema et Platini Ce samedi, la France va parler de foot. Du vrai ! Et cela va faire du bien, en pleine « Affaires Karim Benzema et Michel Platini ». Toujours suspendu de toute activité liée au foot, l’actuel président de l’UEFA ne pourra pas assister à ce tirage au sort mais son ombre planera forcément au-dessus du Palais des Congrès de Paris. Même chose pour Karim Benzema. Didier Deschamps sera sans doute très sollicité pour évoquer la mise à l’écart de l’attaquant du Real Madrid. Mais pas sûr que le sélectionneur des Bleus ait très envie d’évoquer le sujet. Car chose rare ces derniers temps en France, le ballon rond prendra le dessus sur les affaires.

dossier :

Euro 2016