RMC Sport

Benfica: Joao Félix a impressionné la presse européenne

Inscrire un triplé sur la scène européenne n'est jamais aisé. Réaliser une telle performance à 19 ans, encore moins. C'est pourtant ce qu'a réussi à faire Joao Félix, la pépite de Benfica, en quart de finale aller de Ligue Europa. La presse européenne le salue unanimement.

Joao Félix a impressionné l’Europe entière lors de la victoire de Benfica face à l’Eintracht Francfort ce jeudi (4-2). Du haut de ses 19 ans, le Portugais a inscrit hier son premier triplé dans une compétition européenne et a permis à son équipe de s’imposer. Jamais un joueur aussi jeune n’avait réussi une telle performance en Ligue Europa.

Mieux que Harry Kane et Romelu Lukaku, qui avaient signé leur premier triplé en Ligue Europa à l’âge de 21 ans. Cette saison, Joao Félix culmine à 15 buts et 7 passes décisives en 36 matchs, toutes compétitions confondues.

Mieux que Eusebio

A Bola, au Portugal, souligne la prestation du joueur, qui a fait mieux que la légende Eusebio, auteur de son premier triplé sur la scène européenne à 20 ans.

Dans son pays toujours, le journal O Jojo souligne en une un “Super Felix”. Record, autre quotidien sportif, titre “Félix a même pleuré”. Auteur d’un triplé dès la 54e minute pour porter alors le score à 4 buts à 1, Joao Felix a versé quelques larmes, submergé par l’émotion.

Une clause libératoire à 120 millions d'euros

Également passeur décisif sur le troisième but de son équipe, le joueur a même été comparé à Cristiano Ronaldo en Espagne par Universal Deportes. Courtisé par de nombreux clubs, Joao Félix dispose dans son contrat d’une clause libératoire à 120 millions d'euros. En Allemagne, Bild parle de lui comme un "magicien à culotte courte".

Joao Félix se reconnaît lui, peut-être plus en Kylian Mbappé, à qui il a encore rendu hommage jeudi en imitant sa célébration. AS évoquait justement l’intérêt il y a quelques jours du PSG pour le Portugais, qui serait prêt à payer sa clause au même titre que la Juventus ou Manchester City. AS précise aussi que le Benfica s’active pour rehausser cette clause aux alentours de 200 millions. L'Europe n'a visiblement pas fini d'entendre parler de Joao Felix.

Guillaume Lepère