RMC Sport

Galatasaray-OM: des projectiles lancés sur la pelouse par les supporters turcs, tensions à Istanbul

Le match de Ligue Europa entre Galatasaray et l'OM a été marqué par des incidents en tribunes ce jeudi. Les Marseillais ont été visés par des projectiles lancés par des supporters turcs.

La France n’est visiblement pas le seul pays à avoir un problème avec certains de ses supporters. Ce jeudi, le match opposant Galatasaray à l’OM (à suivre sur RMC Sport 1), comptant pour la cinquième journée de la phase de groupes de la Ligue Europa, a été très brièvement arrêté en raison de jets de projectiles.

>> Galatasaray-OM EN DIRECT

A Istanbul, les esprits se sont échauffés sur le terrain à la 35e minute de jeu, avec notamment une chaude explication entre Pape Gueye et le Roumain Alexandru Cicaldau, auteur du premier but de la rencontre. Des projectiles, comme des bouteilles en plastique, ont alors été lancés sur la pelouse par des supporters turcs, ce qui a provoqué l’énorme colère de Fernando Muslera, le gardien des Stambouliotes.

Déjà des incidents à l'aller

Le portier de Galatasaray et le staff du club turc ont demandé à leurs fans de se calmer pour éviter une interruption de la rencontre. Après avoir averti Gueye et Cicaldau, l’arbitre a fait signe aux 22 acteurs de poursuivre le jeu. Mais trente secondes plus tard, au moment d’aller tirer un corner, Mattéo Guendouzi et ses coéquipiers ont à nouveau été visés par des projectiles. Le jeu s’est encore arrêté quelques instants, le temps pour les joueurs de Galatasaray de s’adresser à leur public, avant de reprendre.

>> La Ligue Europa est à suivre sur RMC Sport, abonnez-vous à nos offres

Quatre jours après les incidents de Lyon, avec une bouteille d’eau lancée dans la tête de Dimitri Payet et l’arrêt définitif du match après seulement trois minutes, l’OM dispute ce match en Turquie sans ses supporters, privés de déplacement, mais dans un climat hostile au regard de ce qui s’est passé à l’aller. Au Vélodrome, des supporters turcs avaient lancé des fumigènes et des pétards sur le virage nord du Vélodrome. Le match, un temps interrompu, avait failli ne pas aller à son terme.

RR