RMC Sport

Galtier : "On a frôlé la catastrophe"

-

- - -

Battu (2-1) ce jeudi par les Romains de Targu en barrage retour de Ligue Europa, Saint-Etienne arrache la qualification à la faveur de son (0-3) à l’aller. Mais le couperet n’est pas passé loin comme le reconnait le coach Christophe Galtier.

Christophe Galtier, il s’en est fallu de peu ce soir…
On a frôlé non pas la correctionnelle, on a frôlé la catastrophe. On n’a pas été dans la discipline, la détermination, l’intensité comme nous l’avons été au match aller. À la limite, c’est mieux que ce soit arrivé maintenant. Au moins, comme cela tout le monde prend conscience. Ceux qui ne sont pas contents des temps de jeu dès le début de saison, les états d’âme des uns et des autres... Mais c’est aussi à nous le staff et la direction de voir qu’il nous manque encore beaucoup de choses.

Avez-vous craint l’élimination ?
Quand on se créé pas beaucoup de situations, qu’on est mené 2-0… Tout ça montre que l’on est loin d’être prêt. Il faut vite effacer de la mémoire ce qui a été fait la saison précédente pour vite se replonger dans la compétition. Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Pour avoir des résultats ces trois dernières saisons, on a fait beaucoup d’efforts.

Le stade a bruyamment manifesté son mécontentement par des sifflets…
Normal, normal. Le public était resté sur le match aller où on avait gagné, le public voulait voir son équipe avec de l’allant, avec de l’enthousiasme, de la générosité et il y a plutôt eu de la crispation et un manque de rigueur et de détermination. C’est aussi cela Saint-Etienne avec des supporters omniprésents, qui sont toujours là à encourager, qui ont montré leur mécontentement. Mais qui ont su aussi dans un moment difficile être là à pousser l’équipe car ils ont senti qu’elle était en grosse difficulté et que s’il y avait eu un troisième but, la soirée risquait d’être longue. Longue mais catastrophique.

E.J