RMC Sport

Ligue Europa: battu à Cluj, Rennes est déjà éliminé

Battus dans les dernières minutes à Cluj (1-0) malgré de belles occasions pour Niang et Del Castillo et une domination globale, les joueurs du Stade Rennais reviennent frustrés de leur match joué en Roumanie en Ligue Europa (4e journée de la phase de groupes) ce jeudi. Les Bretons, toujours derniers du groupe E, sont éliminés.

Le rêve de rééditer le bon parcours de la saison dernière en Ligue Europa s'est réduit comme peau de chagrin pour le Stade Rennais ce jeudi, au stade Docteur-Constantin-Radulescu, l'antre du CFR Cluj. Contraint au nul par le Celtic lors de son premier match, puis défait par la Lazio Rome et ces mêmes Roumains de Cluj lors des deux rencontres suivantes, Rennes a encore mis un genou à terre. A l'extérieur, dans les dernières minutes, les Bretons se sont inclinés (1-0).

>>> Abonnez-vous à RMC Sport pour suivre toute la Ligue Europa

Alauskis les a écoeurés

Avec le retour de Clément Grenier en tant que titulaire après deux matchs hors du groupe, avec un duo M'Baye Niang-Adrien Hunou devant dans une organisation en 4-4-2, les visiteurs, privés d'Edouard Mendy et d'Eduardo Camavinga (suspendus), n'ont pourtant pas démérité sur la pelouse du champion roumain. Les occasions ont bien été au crédit des Rennais.

Dès la 6e minute, Romain Del Castillo a chauffé les gants de Giedrius Arlauskis. Rebelote sept minutes plus tard avec M'Baye Niang. Si le portier lituanien a eu la chance de voir le tir de Raphinha passer au-dessus de sa cage (19e), il a dû s'employer magistralement pour claquer à une main la reprise puissante de Niang de la tête, qui filait vers la lucarne (35e).

Rondon punit le manque de réalisme rennais

Le show Arlauskis a repris après la pause. Si Cluj n'a quasi rien montré en attaque, son gardien s'est chargé de préserver l'essentiel. Du bout du pied, le dernier rempart a repoussé une reprise de Del Castillo dans la surface (54e). Benjamin Bourigeaud, de loin, n'a pas été plus en réussite (78e). Et, comme dans un mauvais scénario déjà vécu, ce qui devait arriver arriva.

Sortant enfin de sa moitié de terrain, Cluj a crucifié son adversaire grâce à Mario Rondon. Sur un corner obtenu après un dégagement dévissé de Damien Da Silva, les locaux ont ouvert le score grâce à une tête de l'attaquant vénézuélien (87e), entré en jeu un quart d'heure plus tôt.

Terminus pour Rennes

Le Stade Rennais peut pester contre son incapacité à marquer, contre ce coup franc dans la surface non accordé malgré un ballon touché de la main par Arlauskis après une passe d'un coéquipier (rappelons qu'il n'y a pas de VAR à ce stade de la compétition), contre ce scénario cruel, contre cette domination stérile (61% de possession, une quinzaine de tirs donc 10 cadres)... Cela ne changera rien à ce constat implacable: avec un nul et trois défaites, les Bretons ne verront pas les 16es de finale.

Avec un seul point, Julien Stéphan et ses hommes se traînent à la dernière place du groupe E. Les deux premières, occupées par le Celtic (10 points grâce à sa victoire arrachée à Rome dans le temps additionnel) et le CFR Cluj (9 points), ne sont plus accessibles. Il ne reste qu'un seul "défi" à Rennes: celui de ne pas terminer sans victoire ou derrière la Lazio (troisième avec trois points). Elle paraît loin, la campagne excitante de la saison dernière...

N.B