RMC Sport

Ligue Europa: Bordeaux et les tours préliminaires, une histoire compliquée

Depuis la mise en place de la Ligue Europa en 2009, Bordeaux est passé trois fois par la case des tours préliminaires avant d’affronter Ventspils ce jeudi (à 16h45 en exclusivité sur RMC Sport). Et à chaque fois, les Girondins ont été mis en difficultés, avec deux qualifications pour une élimination à la clé.

Grâce à sa 6e place obtenue sur le fil et à la différence de buts devant Saint-Etienne en fin de saison dernière sous les ordres de Gustavo Poyet, Bordeaux disputera la prochaine Ligue Europa, qui sera diffusée en exclusivité sur RMC Sport. Mais avant de voir la phase de groupe, les Girondins devront passer par deux tours préliminaires, et un barrage. Avec un premier rendez-vous dès ce jeudi (16h45 sur RMC Sport) à Ventspils, en Lettonie. Un exercice où les Bordelais ont toujours souffert depuis la mise en place de la nouvelle formule de la C3 en 2009.

>> Comment s'abonner à RMC Sport

2012-2013, sauvés sur le gong

Cinquièmes de la saison 2012 de Ligue 1, les Girondins entrent en lice lors des barrages en Ligue Europa. L’équipe dirigée par Francis Gillot se déplace le 23 août sur la pelouse de l’Etoile Rouge de Belgrade, mais ne parvient pas à trouver le chemin des filets pour inscrire le précieux but à l’extérieur (0-0).

Au match retour une semaine plus tard, les choses sont mal embarquées pour Bordeaux. A la pause, le club serbe mène d’un but marqué dans le temps additionnel par Mladenovic. Mais les Girondins vont réaliser une deuxième période folle pour arracher leur qualification.

Après des buts de Gouffran (53e) et Jussie (71e), le club de L1 tient sa place pour la phase de groupes. Mais l’égalisation tardive de Mikic (90e) vient refroidir Chaban-Delmas. Avant la délivrance, et ce penalty de la dernière minute inscrit par Gouffran pour le doublé (90+3e). Cette saison-là, Bordeaux ira jusqu’en huitièmes de finale de la compétition, éliminé par Benfica (0-1, 2-3) après avoir sorti le Dynamo Kiev, et avoir fini en tête de sa poule devant Newcastle, Maritimo Funchal et Club Bruges.

2015-2016, dans la douleur au Kazakhstan

Sixième de L1 en 2015, Bordeaux doit cette fois passer par un 3e tour préliminaire avant de disputer les barrages. Une première formalité franchie sans trembler contre le club chypriote de Larnaca, avec deux succès sans encaisser le moindre but (3-0, 1-0). Poko, Diabaté et Maurice-Belay marquent à l’aller, Kiese-Thelin au retour.

Mais le barrage derrière sera beaucoup moins évident pour les Girondins. Face au club kazakh du Kairat Almaty à la maison, le club de L1 assure le minimum (1-0) avec une réalisation de Wahbi Khazri. Un petit avantage qui ne tiendra pas longtemps au retour, puisque Yambéré marque contre son camp dès la 1ere minute.

Tout est à refaire pour Bordeaux, qui flirte même avec l’élimination après le 2-0 inscrit par Kuat. Mais Enzo Crivelli sera le sauveur girondin, et son but de la 76e minute enverra son équipe en poules. Bordeaux terminera quatrième derrière Liverpool, Sion et le Rubin Kazan.

2017-2018, le couac Videoton

Pour la deuxième saison de Jocelyn Gourvennec sur le banc des Girondins, tout le club savoure de retrouver l’Europe deux ans après sa dernière expérience. Mais les espoirs de jouer la phase de poules vont vite disparaître. Dès le 3e tour préliminaire, en fait. Favori sur le papier contre le club Hongrois de Vidéoton, Bordeaux va vivre une véritable désillusion.

Pourtant, le match aller permet à Sankharé, auteur d’un doublé, et ses coéquipiers de prendre une option sur la qualification pour les barrages avec une victoire 2-1. Mais ce succès plutôt poussif n’est pas vraiment rassurant. Le 3 août, Vidéoton se montre impérial à la maison et l’emporte 1-0.

Une rencontre marquée par l’impuissance offensive des Girondins, et par le carton rouge reçu par Sabaly dès le retour des vestiaires. Ce rendez-vous manqué sera le prémisse d’une saison chaotique pour Gourvennec, marquée par son licenciement peu de temps après les 32es de finale de Coupe de France, et une nouvelle humiliation chez les amateurs de Granville (2-1 ap), avec trois exclusions…dont celle de Sabaly.

DW