RMC Sport

Ligue Europa: combien ça rapporte aux clubs qualifiés?

L'UEFA a prévu de redistribuer 560 millions d'euros de ses recettes commerciales aux clubs qui participent à la Ligue Europa, dont l'AS Saint-Étienne et le Stade Rennais. Une part de ces revenus sont fixes, mais d'autres sont liés aux résultats et à des variables basées sur les droits TV.

Est-ce rentable de disputer la Ligue Europa? Jeudi 19 septembre, la compétition européenne entre dans le vif du sujet avec le début des matches de la phase de poules (à suivre sur les chaînes RMC Sport). Quarante-huit clubs, dont l'AS Saint-Étienne et le Stade Rennais, sont en lice pour tenter de disputer la finale prévue le 27 mai à Gdansk, en Pologne. Ce sera aussi l'occasion pour eux d'obtenir des dotations financières de l'UEFA, bien que celles-ci soient largement moins importantes que celles de la prestigieuse Ligue des champions.

>> Le tirage au sort de la phase de poules de la Ligue Europa

Le principe de la redistribution financière s'effectue selon un règlement établi en amont. Tout repose sur les recettes commerciales générées par l'ensemble des compétitions continentales organisées par l'UEFA. Pour cette saison 2019-2020, l'instance dirigeante prévoit de récolter 3,25 milliards d'euros. L'ensemble des clubs qualifiés en Europe vont se partager 93,5% du montant net disponible, soit 2,55 milliards d'euros. De ce budget global, seulement 560 millions d'euros sont alloués aux clubs participant à la Ligue Europa, le reste (2,04 milliards) faisant le bonheur des qualifiés à la Ligue des champions et la Supercoupe d'Europe.

Des primes fixes et des variables

Sur les 560 millions d'euros consacrés par l'UEFA à la Ligue Europa, chaque club qualifié pour la phase de groupes reçoit une prime fixe de participation qui devrait s'élever à 2,92 millions d'euros. Une somme qui est donc garantie à l'AS Saint-Étienne et au Stade Rennais.

Le deuxième motif de redistribution concerne les résultats. Durant la phase de groupes, une victoire rapporte 570.000 euros et un nul délivre 190.000 euros. Les premiers de chaque groupe obtiennent un million d'euros, et les deuxièmes récoltent 500.000 euros. Pour la phase finale, chaque qualification octroie une prime: 500.000 euros pour les seizièmes de finale, 1,1 million pour les huitièmes, 1,5 million pour les quarts, 2,4 millions pour les demies, 4,5 millions pour la finale. Enfin, le vainqueur recevra un jackpot de 4 millions d'euros.

Les 48 clubs de la phase de groupes se partagent aussi 84 millions d'euros en fonction de leur coefficient UEFA, établi sur dix ans. L'équipe la moins bien classée obtient 71.430 euros. Cette somme minimale est multipliée par 48 pour déterminer le revenu du club le mieux classé, soit 3,42 millions d'euros. Enfin, le dernier critère est variable et s'appuie sur "la valeur de chaque marché TV des clubs participant à la Ligue Europa". En fonction de leur notoriété et de leur nombre de diffusions, les équipes se partagent "proportionnellement" une somme de 168 millions d'euros.

Une prime de solidarité pour Strasbourg

À noter par ailleurs que des versements de solidarité existent pour les clubs ayant participé aux tours préliminaires de la Ligue Europa. Une somme de 107,5 millions d'euros est prévue à cet effet. Le RC Strasbourg, éliminé en barrages par l'Eintracht Francfort (1-0, 0-3), a ainsi obtenu 260.000 euros et 280.000 pour avoir pris part aux deux derniers tours de qualification, mais aussi 300.000 euros pour être arrivé aux portes de la phase de poules.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour suivre la Ligue Europa en exclusivité

Julien Absalon