RMC Sport

Ligue Europa : De Blasis, Pogba, Beric, les tops et flops de Mayence-Saint-Étienne (1-1)

Robert Beric

Robert Beric - AFP

L’AS Saint-Étienne a ramené un bon point de la pelouse des Allemands du FSV Mayence (1-1) grâce à un but tardif de Beric (88e) qui a répondu à l’ouverture du score de Bungert (58e). Découvrez les tops et les flops de la rencontre.

LES TOPS

De Blasis dans tous les bons coups

S’il n’a pas marqué, Pablo de Blasis s’est montré particulièrement remuant sur le front de l’attaque allemande. Très mobile, l’attaquant de poche argentin (1m66), aligné en pointe, aura brillé par ses déplacements peu lisibles pour la défense stéphanoise. Par ses centres, ses remises et sa disponibilité il aura été le joueur offensif le plus dangereux de son équipe, étant à l’origine de plusieurs actions chaudes (5e, 20e) et obtenant de nombreux corners en plus de tenter sa chance quand il en avait l’occasion.

Beric spécialiste du money time

Déjà buteur au bout du temps additionnel la semaine dernière au Parc des Princes (93e, 1-1), Robert Beric a récidivé en allant arraché le match nul d’une reprise désespérée faisant suite à une déviation de la tête de Soderlund. Avant cela, l’international slovène a pâti du manque de précision ou des mauvais choix de ses partenaires. Il a eu le mérite de ne rien lâcher, ça devient une habitude.

A voir>>Christophe Galtier : "On a changé de cycle"

Moulin supplée parfaitement Ruffier

Appelé à garder les cages stéphanoises après la suspension de Ruffier pour trois matchs, Jessy Moulin a répondu présent. Le portier formé au club a longtemps empêché Mayence d’ouvrir le score, notamment en début de seconde période avec des arrêts de grande classe (51e, 54e, 56e, 57e). Il ne peut rien sur le but de Bungert venu d’un énième corner mais le gardien de 30 ans a montré qu’il pouvait être une doublure intéressante.

A lire aussi>>After Foot - Les 3 points de l'After après PSG-Saint-Etienne

LES FLOPS

Pogba perdu en latéral gauche

Christophe Galtier souhaitait muscler le côté gauche de sa défense en alignant Florentin Pogba, la rencontre ne lui a pas donné raison. Le grand frère de Paul aura été dépassé sur son aile. Perfectible dans placement, trop lent dans ses montées, le défenseur central de formation aura loupé de nombreuses transmissions et aura souvent été à la limite du tolérable dans ses interventions.

L’entame de seconde période stéphanoise

S’ils avaient su répondre aux Mayençais en début de match, les Verts ont très mal entamé leur seconde période. Mangés dans les duels, les hommes de Christophe Galtier ont très mal encaissé le coup d’accélérateur de la formation allemande au retour des vestiaires. Ils ont logiquement cédé peu avant l’heure de jeu (58e) et auraient pu sombrer sans un Jessy Moulin vigilant.

Le jeu offensif des Verts

Les offensives stéphanoises auront longtemps été sans danger à l’Opel Arena. Maladroits et sans idées, les joueurs de l’ASSE s’en remettaient aux coups de pied arrêtés pour inquiéter véritablement l’arrière-garde allemande. Il aura fallu attendre le coaching de Galtier avec les entrées de Veretout (67e) et surtout Söderlund (81e) pour voir plus de liant et de présence dans le camp adverse.

A lire aussi>>Ligue Europa : Feyenoord fait tomber Manchester United