RMC Sport

Ligue Europa : l’OM verra bien les 16es

-

- - AFP

L’OM a décroché sa qualification pour les 16es de finale de la Ligue Europa, ce jeudi, en s’imposant sur la pelouse du Slovan Liberec (2-4). Malgré quelques frayeurs en fin de match, les Marseillais ont assuré l’essentiel. Ils terminent 2es de la poule F derrière le Sporting Braga.

TOPS

L’OM jouera les 16es

Il fallait au moins un nul. Mais les Marseillais n’ont pas cherché à calculer. Et ils ont bien fait. Dans le froid de Liberec, au nord de la République tchèque, l’OM a décroché ce jeudi sa qualification pour les 16es de finale de la Ligue Europa. Malgré une défense fébrile, les joueurs de Michel l’ont emporté 4-2 sur un terrain bosselé face au Slovan Liberec. La première victoire de l’histoire phocéenne en terre tchèque. Ils bouclent leur premier tour à la deuxième place du groupe F, derrière le Sporting Braga, accroché sur la pelouse de Groningue (0-0).

Le show de Barrada

C’est peut-être son meilleur match depuis cet été. Malgré l’état catastrophique de la pelouse, Abdelaziz Barrada a livré une superbe prestation contre Liberec. Le milieu de terrain, positionné côté droit, a fait apprécier sa technique au-dessus de la moyenne et sa vision panoramique. Il a d’abord délivré deux passes décisives pour Michy Batshuayi (14e) et Georges-Kevin Nkoudou (43e). Avant de marquer lui-même sur une merveille de lob (48e). Son deuxième but de la saison. Celui de la montée en puissance.

Batshuayi toujours présent

Il ne déçoit quasiment jamais. Comme à chaque sortie, Michy Batshuayi a fait la différence pour l’OM. L’attaquant belge a rapidement tué le suspense en ouvrant le score avant le quart d’heure de jeu. Son 13e but de la saison. Bien servi par Barrada, le joueur de 22 ans a fait glisser son adversaire direct en changeant de direction, avant de tromper le gardien du gauche. Pour le reste, il a été fidèle à lui-même, puissant, technique et altruiste. En gros, efficace. A la Michy.

FLOPS

La défense marseillaise

Il n’y avait ni Lionel Messi ni Cristiano Ronaldo en face. Mais la générosité de Marek Bakos a suffi à déstabiliser la défense de l’OM. Avec une charnière Nicolas Nkoulou-Rolando, les Marseillais ont laissé beaucoup trop d’espoirs à leurs hôtes. Benjamin Mendy, peu inspiré ces derniers temps, et Javier Manquillo n’ont pas été beaucoup plus solides dans les couloirs. Après plusieurs coups de chaud dans la surface, la sanction est tombée avec deux buts encaissés en deux minutes, sur un penalty de Bakos (75e) et une tête de Sural (76e).

La pelouse déplorable

L’OM ne s’attendait pas à trouver un billard en venant en République tchèque à la mi-décembre. Mais quand même. C’est sur une pelouse désastreuse que les partenaires de Steve Mandanda ont dû décrocher leur ticket pour les 16es. Bosselé, labouré, dégarni, le terrain du Slovan Liberec avait des allures de terrain vague. Un revêtement qui a perturbé les transmissions et les contrôles de balle. Sans conséquence pour Marseille.

Les notes de l’OM

Mandanda 5
Manquillo 5
Nkoulou 4
Rolando 4
Mendy 4
Isla 4,5
Romao 5
Cabella 5,5
Barrada 8
Nkoudou 6,5
Batshuayi 7

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur