RMC Sport

Ligue Europa: le gros gâchis de l'OM, accroché en supériorité numérique par le Lokomotiv Moscou

L'OM a bien failli débuter sa campagne de Ligue Europa par un succès important sur le terrain du Lokomotiv Moscou mais s'est fait rejoindre en toute fin de match, ce jeudi (1-1). Un nul terriblement frustrant pour les joueurs de Jorge Sampaoli, qui ont longtemps évolué en supériorité numérique.

Coup de froid pour Marseille. Alors qu’ils semblaient se diriger vers un succès important sur le terrain du Lokomotiv Moscou, les protégés de Jorge Sampaoli ont été repris sur le fil (1-1), ce jeudi, pour leur entrée en lice en Ligue Europa. Les Russes ont arraché le nul à la 89e minute de jeu grâce à Faustino Anjorin. Le jeune milieu anglais (19 ans), prêté par Chelsea, a surgi pour récupérer un ballon gratté puis perdu par Valentin Rongier, avant d’ajuster Pau Lopez d’une lumineuse frappe enroulée du pied droit. Une sacrée déception pour l’OM, qui manque l’occasion de réussir un joli coup dans la course à la qualification. Dans son groupe, Galatasaray a pris les commandes en dominant la Lazio Rome à domicile (1-0). Si les coéquipiers de Boubacar Kamara restent invaincus cette saison, ce résultat, au vu du scénario du match, est un coup d’arrêt. Car ils ne pouvaient pas imaginer se faire reprendre après avoir outrageusement dominé.

>> Découvrez les offres de RMC Sport et suivez le meilleur de la Ligue Europa

Déterminés à faire oublier leur fiasco de la saison dernière en Ligue des champions (élimination dès le premier tour et record de 13 défaites d’affilée dans la compétition), et bien décidés à revivre une épopée comme celle de 2018, quand ils avaient atteint la finale de la Ligue Europa, les Marseillais avaient bien démarré en terre russe. Avec les ingrédients qui ont fait leur réussite lors des derniers matchs dans une animation toujours aussi hybride : récupération haute, construction au sol, occupation des intervalles et permutations offensives. Avec Pau Lopez une nouvelle fois préféré à Steve Mandanda et toujours sans Dimitri Payet, resté sur le banc, l'OM a longtemps confisqué le ballon sans parvenir à trouver la faille. Avant d’être libéré par Cengiz Ünder.

"Une énorme déception"

Le jeune ailier turc (24 ans), arrivé cet été en prêt en provenance de l’AS Rome, n’en finit plus d'impressionner. Mis à terre après une énième accélération par Nair Tiknizyan, exclu sur le coup pour un deuxième carton jaune, il a obtenu un penalty qu’il a lui-même transformé (59e). Son quatrième but sous le maillot marseillais. Sampaoli regrettera les nombreuses occasions ratées ensuite par ses joueurs, qui ont donc fini par craquer à l'approche du temps additionnel. Inoffensif ou presque, avec comme principale occasion une tentative de Fedor Smolov venue s'échouer sur le poteau gauche de Pau Lopez (31e), le Lokomotiv s'en sort extrêmement bien. L'OM, qui tentera de réagir dimanche face au Stade Rennais, peut nourrir de son côté de sérieux regrets.

"C’est une énorme déception, a justement reconnu Guendouzi au micro de RMC Sport. On maîtrise le match de la 1ère à la 87e minute. On se prend un but con. On n’a pas su gérer la seule occasion qu’ils ont en deuxième mi-temps. C’est le football. (…) On a beaucoup de situation pour marquer deux, trois, quatre buts. On n’a pas été intelligents en fin de match. On aurait pu garder le ballon, les faire courir. Ils étaient à 10."

RR