RMC Sport

Ligue Europa: le renouveau de Renato Sanches, flamboyant face à l'AC Milan

Renato Sanches a livré une performance magistrale ce jeudi lors de la victoire de Lille à Milan (0-3), en Ligue Europa, confirmant son retour en force au plus haut niveau.

Le triplé de Yusuf Yacizi lui a volé la vedette. Mais Renato Sanches (23 ans) est l'autre homme fort de la correction infligée par Lille à l'AC Milan (0-3), ce jeudi lors de la troisième journée de la Ligue Europa. Aligné aux côtés de Xeka dans l'entrejeu nordiste, le Portugais a marqué les esprits par sa faculté à sortir le ballon proprement. Par tous les moyens. Accélération, feintes, dribbles, passes lasers... Il a sorti tout l'attirail pour régner en maître dans le coeur du jeu de la rencontre, mettant au supplice le jeune Sandro Tonali.

Il a réussi 42 passes sur 45, dont 29 dans le camp adverse et 8 sur 9 sur des longs ballons en 80 minutes. Il a agrémenté sa partition de dix duels gagnés et d'une aisance technique létale dans le jeu de transition lillois. Elle s'était pourtant dissipée ces dernières années. Annoncée comme un futur crack du football mondial à la sortie d'un Euro 2016 bluffant à seulement 18 ans, l'ancienne pépite de Benfica a raté la marche vers le très haut-niveau en s'engageant au Bayern Munich en juillet de la même année. 

Le pari gagnant de Galtier

Son passage en Bavière fut un échec, noyé dans une énorme concurrence, agacé aussi de son faible temps de jeu. Son prêt à Swansea (2017-2018) où il est resté dans les mémoires pour une passe... vers un panneau publicitaire, n'a rien arrangé. Un temps qui semble bien loin aujourd'hui. Après 49 matchs sans trop d'éclat avec le Bayern, Lille et Christophe Galtier ont tenté le pari de le relancer à l'été 2019. Il a fallu du temps mais le projet prend forme.

"Il avait besoin de retrouver du rythme et de la compétition, confiait Galtier au sujet de son joueur de 23 ans la semaine dernière. Il était très frustré au Bayern Munich où il est parti très jeune dans l'un des plus grands clubs du monde. Il un fort caractère et a une impatience à l'image de la jeunesse. Il s'est agacé."

"Il a une marge de progression énorme"

Le mérite revient beaucoup à l'entraîneur lillois qui a fait preuve de patience et de pédagogie pour lui faire entendre ses choix. "Il était très heureux d'arriver chez nous avec une grande détermination, il lui a fallu un peu de temps pour s'adapter par rapport à ses partenaires et nos modèles de jeu", avait ajouté le technicien.

Désormais affûté, il enchaîne les prestations de choix et n'est plus sorti du onze de départ en Ligue 1 depuis cinq matchs. "C'est un joueur important pour nous de part ses qualité individuelles, athlétiques, sa capacité à casser des lignes, à être explosif mais aussi dans la clairvoyance du jeu, énumère encore Galtier. Il est charmant, attachant, quelques fois impatient. Il est beaucoup mieux que lorsqu'il est arrivé. Il a une marge de progression énorme."

Le joueur valide le choix du Losc d'avoir investi 20 millions d'euros sur lui il y a un an. Après le match de jeudi, il a reçu les louanges de la presse italienne, dont la Gazzetta dello Sport: "On comprend pourquoi Milan le voulait il y a trois ans".

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

NC