RMC Sport

Naples-Arsenal: un superbe coup franc de Lacazette envoie les Gunners en demies

Déjà vainqueur à l’aller (2-0) il y a une semaine, Arsenal a composté son billet pour les demi-finales de la Ligue Europa en s’imposant jeudi à Naples (1-0), grâce à un superbe coup franc d’Alexandre Lacazette. Les Gunners affronteront Valence pour une place en finale.

Arsenal est de retour en demi-finales de la Ligue Europa. Sortis par l’Atlético de Madrid à ce stade de la compétition la saison dernière, les Gunners défieront cette fois-ci Valence, qui s’est défait de Villarreal, pour une place en finale. Une semaine après leur séduisante victoire à l’Emirates Stadium (2-0), ils ont assuré leur qualification en s’imposant jeudi à Naples (1-0), grâce à un but d’Alexandre Lacazette. Quatre mois après avoir planté contre les Azéris de Qarabag (1-0) en phase de groupes, l’international français a inscrit son deuxième but de la saison sur la scène européenne sur un superbe coup franc à la 36e. Plein axe, à 26 mètres, l’ancien Lyonnais a surpris le portier napolitain Alex Meret d’un missile du droit flashé à 96km/h.

A l’inverse des Londoniens, les hommes de Carlo Ancelotti ont manqué de réalisme en première période. Pourtant parfaitement servi par Kalidou Koulibaly, José Callejon a notamment manqué l’occasion d’ouvrir le score à la 17e en ne se montrant pas assez précis dans sa frappe pour inquiéter Petr Cech. Arkadiusz Milik a lui fait trembler les filets à la 24e, mais son but sur un petit ballon piqué a logiquement été refusé pour une position de hors-jeu. Deux minutes plus tard, le Polonais a manqué le cadre sur une tête plongeante. Volontaire mais imprécis au cours du premier acte, le Napoli s’est confronté à un mur en seconde période. Fort de son avantage, Arsenal s’est surtout efforcé de bien défendre, profitant des espaces laissés par la défense adverse pour procéder en contre.

L'agacement d'Insigne

Incapable de faire plier le quatrième de Premier League, Naples a alors exprimé une certaine nervosité, à l’image de Lorenzo Insigne et Koulibaly. Le premier n’a pas franchement apprécié d’être remplacé dès la 60e et l’a fait savoir en restant debout, pendant quelques minutes, près du banc de touche de son équipe, avant de filer aux vestiaires. Le défenseur sénégalais s’est lui plaint d’avoir été bousculé dans la surface à la 66e, mais l’arbitre n’a pas bronché. Le dernier quart d'heure a été bien plus calme, contrôlé par une solide et sérieuse équipe d'Arsenal qui a su rester vigilante sur les incursions napolitaines et attendre patiemment le coup de sifflet final. Sûrs de leur force, les protégés d'Unai Emery s'affirment encore un peu plus comme de grands favoris à la victoire finale.

S'ils passent l'obstacle Valence (demi-finale aller le 2 mai et demi-finale retour le 9 mai, à suivre en exclusivité sur RMC Sport), Laurent Koscielny et sa bande défieront en finale Chelsea ou l'Eintracht Francfort, le 29 mai, au stade olympique de Bakou.

>> La Ligue Europa est à suivre en exclusivité sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner

RR