RMC Sport

OL-AS Roma: Lacazette et les Lyonnais prennent une belle option

L’Olympique Lyonnais a dominé la Roma ce jeudi en 8e de finale aller de la Ligue Europa (4-2). Après avoir été menés à la pause, les Gones, emmenés par un Alexandre Lacazette éblouissant, ont fait plier les partenaires de Mohamed Salah. De quoi se présenter avec une avance confortable dans la capitale italienne la semaine prochaine.

Le récital de Lacazette

Alexandre Lacazette a été le grand bonhomme de cette rencontre. Intenable sur le front de l’attaque, l’avant-centre de l’OL a été un poison permanent pour la défense de l’AS Roma. A lui tout seul, il a mis au supplice Juan, Fazio et Manolas, qui méritait de prendre un deuxième carton jaune pour une faute grossière à l’entrée de la surface (87e). Avec ses appels incessants, ses replacements défensifs et ses contrôles orientés, il a offert un récital dans ce 8e de finale aller de Ligue Europa (4-2). Une prestation XXL récompensée par un coup de canon à la 92e, qui place les Gones dans une situation très favorable avant le retour au Stadio Olimpico la semaine prochaine. Un but somptueux qu’il a célébré sans bouger, le regard fixé vers des tribunes qui lui ont offert une belle ovation à sa sortie du terrain.

>> OL-Roma : les superbes buts lyonnais en vidéo

L’entrée décisive de Fekir

Il ne lui a fallu que trois minutes pour faire chavirer le Parc OL. Le temps pour Nabil Fekir de recevoir un ballon dos au but à l’entrée de la surface, de se jouer de trois adversaires et d’inscrire le troisième but lyonnais d’une superbe frappe placée (74e). Sa quatrième réalisation en trois matchs de Ligue Europa. Un petit bijou qui a mis les Gones sur orbite. Dans la foulée, il manque de s’offrir un doublé sur une belle frappe croisée à la 92e. Avant d’exulter avec tous ses partenaires sur le missile de Lacazette.

L’OL prend une belle option

En étant menés 2-1 à la pause, les Lyonnais avaient de quoi se montrer pessimistes. Mais ils ont su inverser le cours du match en mettant de l’intensité, de l’envie et de l’agressivité dans le deuxième acte. Tout ce qu’il a manqué au PSG la veille à Barcelone en Ligue des champions. Emmenés par un très bon Corentin Tolisso, auteur de l’égalisation d’une frappe puissante (47e), un Maxime Gonalons solide et un Lucas Tousart hargneux à la récupération, les Rhodaniens sont allés chercher leur victoire avec la manière. Un succès également à mettre au crédit de Bruno Genesio, qui n’a pas hésité à opérer des changements offensifs pour forcer le destin. Avec ce 4-2, l’OL se présentera en position de qualifié la semaine prochaine à Rome. Et personne n’a envie de savoir comment on traduit « remontada » en italien.

Salah a longtemps mis le feu

Il a réalisé une première période monstrueuse. Dans tous les bons coups, Mohamed Salah a posé d’énormes problèmes à la défense lyonnaise. Avec sa vitesse de course et sa qualité technique, l’attaquant égyptien a longtemps semblé au-dessus du lot dans cette rencontre. C’est lui qui égalise à 1-1 à la 20e en profitant d’une sortie à contretemps d’Anthony Lopes et d’une glissade de Mouctar Diakhaby, lui-même auteur de l’ouverture du score d’un but opportuniste (8e). Son entente avec Edin Dzeko est redoutable. Moins en vue après le repos, il sera l’un des dangers numéro 1 au retour. A surveiller de très près.

>> PSG : Emery pas en danger pour le moment, Al Khelaïfi épargné

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur