RMC Sport

OM: ça a chauffé après le match, Eyraud a reçu des supporters

La déroute de l’OM face à Limassol (1-3) jeudi en Ligue Europa a rendu furieux certains supporters marseillais qui ont attendu les joueurs. Jacques-Henri Eyraud, président, est allé à leur rencontre.

La fin du match entre l’OM et Limassol (1-3), jeudi en Ligue Europa, a été tendue. Et pas seulement depuis les tribunes, d’où ont volé des chants ironiques, des insultes à l’encontre de Rudi Garcia et Jacques-Henri Eyraud et des doigts d’honneur pour les joueurs. Après la fin de la rencontre, une petite quarantaine de supporters s’est positionnée près du parking des voitures de joueurs, pour tenter d’interpeller les Olympiens et leur remettre un coup de pression. Des membres de la sécurité sont intervenus pour les contenir.

Garcia dans le viseur de certains supporters

Pour calmer les choses, et malgré quelques rudes insultes qu’il venait de subir depuis les tribunes, Jacques-Henri Eyraud, président du club, a accepté de recevoir quelques leaders de groupe de supporters, notamment celui des Fanatics. Durant cet échange, les supporters ont répété avec véhémence que la situation ne pouvait pas continuer ainsi, que les résultats étaient indignes de l’OM et que Garcia n’était plus, selon eux, l’homme de la situation.

>> Cliquez ici pour vous abonner aux offres RMC Sport

Eyraud rappelle la finale de la Ligue Europa

Jacques-Henri Eyraud a voulu calmer le jeu en répondant que l’OM avait fait une finale de ligue Europa la saison passée, que le podium n’était pas si loin, tout en reconnaissant que le club vivait une mauvaise période. Le discours présidentiel n’aurait pas vraiment convaincu les supporters.

"Eyraud parle trop de la saison passée, lâche un supporter présent jeudi soir dans les coursives du vélodrome. C’est bien qu’il ait reçu les leaders mais je ne le comprends pas: il n’est pas conscient que la situation est grave. On va voir comment il gère cette crise." 

Au micro de RMC Sport, après le coup de sifflet final, Jacques-Henri Eyraud avait confié qu'il comprenait la colère des supporters marseillais. "On connaît les supporters de l’OM. Ils sont là tout le temps, à l’extérieur et à domicile, dans les bons et dans les mauvais moments. Comment voulez-vous qu’ils réagissent différemment? On a besoin d’eux dans les semaines qui viennent en championnat où on n’est pas décrochés. On est là et j’attends de mes joueurs qu’ils montent en puissance pour atteindre nos objectifs. Je sais qu’ils peuvent le faire. Ils en ont conscience, mais ça va demander beaucoup plus d’efforts et d’abnégation. C’est là où on les attendra."

Premiers éléments de réponse mardi en Coupe de la Ligue face à Strasbourg (21h05) puis à Angers samedi prochain lors de la 19e journée de L1 (21h). 

Florent Germain