RMC Sport

Riolo: "L'OM prend une grosse option sur la finale"

Daniel Riolo

Daniel Riolo - RMC

Daniel Riolo revient sur la victoire de l'OM ce jeudi face au Red Bull Salzbourg (2-0), au Vélodrome, en demi-finale aller de la Ligue Europa.

On attendait une grosse pression d’entrée des Marseillais. L’équipe de Garcia a un visage offensif et la dynamique du moment incitait à envisager une prise en main rapide des opérations. L’ambiance est tellement énorme qu’on a du mal à comprendre, saisir l’intensité du match. L’OM est très présent dans les duels, mais moins dans le jeu.

Les Autrichiens, eux, cherchent à jouer et à refroidir l’atmosphère. Mais l’impact mis par les Marseillais fait mal à cette jeune équipe. Et c’est surtout sur les coups franc que l’OM se met dans de bonnes situations. C’est d’ailleurs sur un beau coup franc de Payet que Thauvin met le 1/0 !

Salzbourg ne sort pas de sa ligne de conduite qui semble être de tout faire pour jouer normalement et se détacher du feu marseillais. L’OM mise sur l’excitation, la fougue. C’est parfois brouillon, mais à force de secouer son adversaire, il peut tanguer. Petit à petit, la technique des Autrichiens leur permet d’approcher du but marseillais.

Mitroglou est transparent

Doucement, ils mettent la main sur le jeu. Marseille répond physiquement en imposant un vrai combat. Gérer la débauche d’énergie et continuer à se créer des occasions, c’est l’objectif, à défaut de pouvoir maîtriser le jeu. La qualité de Salzbourg est assez étonnante. Mais sa tentative de poser le jeu se heurte toutefois à la détermination, au pressing des Marseillais.

Après la pause, Salzbourg continue de tout faire pour poser le jeu. L‘installation dans le camp de l’OM est nette. Marseille joue en contre et ne semble pas pouvoir faire mieux. L’imprécision des Autrichiens près de la surface de Pelé leur empêchent néanmoins d’être vraiment dangereux. La sortie d’Ocampos, blessé, provoque un changement tactique. Lopez monte d’un cran et Anguissa vient au milieu.

Mais dans ce début de seconde période, c’est clair, l’OM est en souffrance. Les joueurs offensifs de l’OM sont de plus en plus discrets. Les hommes forts du soir sont derrière. Rami et Gustavo évidemment. Mitroglou est transparent mais reste sur le terrain. Clinton remplace Lopez. Garcia garde une formation avec des éléments offensifs. Un choix payant puisque c’est son remplaçant qui marque le 2/0.

"2-0, c'est une option"

Dans cette seconde période, l’OM a fait très peu et récolte le max. Payet est très juste sur sa passe, c’est à souligner. L’OM tient un score excellent. Pas de raison de changer de plan. Si Salzbourg veut le jeu, Marseille va se battre et contrer. Le caractère, la générosité des Marseillais est à la hauteur de l’événement. Salzbourg joue un très bon match de phase de poule. L’OM est là pour aller en finale.

Les Autrichiens tapent, mais l’OM fait mal. Le seul souci pour l’OM, c’est le temps et la fatigue qui va avec. Il faut tenir ce très bon résultat. Ce 2/0 bien payé au regard de cette seconde période. On est près du 2/1. L’OM ne tient que par ses efforts répétés. Mais avec l’incroyable Gustavo que peut-il arriver de mal à l’OM ? Il stoppe tout, intercepte tout, contrôle tout ! Collectivement l’OM a été très fort. Sa ligne défensive efficace et devant, c’est Payet qui aura été l’homme fort du soir. 2/0, c’est une option, une occasion en or d’aller en finale."

RMC Sport