RMC Sport
en direct

Affaire Hamraoui en direct: retour à l'entraînement réussi pour Hamraoui et Diallo

Aminata Diallo et Kheira Hamraoui

Aminata Diallo et Kheira Hamraoui - Icon Sport

La joueuse du PSG et de l'équipe de France, Kheira Hamraoui, a été violemment agressée le 4 novembre dernier. Une affaire qui avait conduit au placement en garde à vue de sa coéquipière Aminata Diallo, et à une demande de divorce de la part de l'épouse d'Eric Abidal. Suivez les dernières informations sur ce dossier et l'évolution de l'enquête sur RMC Sport.

PSG: les retours de Hamraoui et Diallo se sont bien passés

Comme l'avait annoncé Didier Ollé-Nicolle quelques heures plus tôt en conférence de presse d'avant-match de Ligue des champions avant le déplacement à Kharkiv, Aminata Diallo et Kheira Hamraoui ont repris l'entrainement avec le groupe du Paris Saint-Germain mardi matin à Bougival.

Un retour qui s'est bien passé, les deux joueuses ont participé à l'intégralité de la séance en prenant part notamment à l'opposition sur demi-terrain. Selon nos informations, c'est bien lundi après la séance d'entrainement que le directeur sportif, Ulrich Ramé, a annoncé au groupe le retour des deux joueuses.

Un retour à la normale pour Aminata Diallo et Kheira Hamraoui un moins après l'agression de cette dernière et plusieurs semaines de travail individuel. Comme prévu, elles ne figurent pas dans le groupe qui défiera en fin de journée Kharkiv pour le compte de la 5e journée de la phase de poules de Ligue des champions. (AR)

Diallo et Hamraoui, les retrouvailles à l’entraînement collectif ce mardi

Kheira Hamraoui et Aminata Diallo vont se retrouver à l’entraînement collectif du PSG ce mardi matin pour la première fois depuis l’agression de la première nommée le 4 novembre dernier. Les deux joueuses avaient déjà assisté à une réunion commune la semaine passée, en présence d’une médiatrice, organisée par le PSG pour préparer ces retrouvailles.

Après l’agression dont avait été victime Hamraoui, Aminata Diallo avait été placée en garde à vue durant 36 heures. Aucune charge n’avait ensuite été retenue contre elle.

Les deux joueuses s’entraînaient individuellement, à l’écart du groupe, depuis la divulgation de cette affaire.

La décision de faire reprendre l’entraînement collectif aux deux joueuses a été annoncée ce mardi par l’entraîneur du club, Didier Ollé-Nicolle, en conférence de presse avant Kharhiv-PSG en Ligue des champions: "Un travail professionnel de la part du club et du staff pour les accompagner a été fait depuis un mois, en dehors du groupe et de toute notion de match. Il y a eu deux semaines de travail individuel, chacune à part de l'autre. Elles ont été prises en charge par le staff. Le club a pris la décision de les réintégrer, elles vont reprendre ce matin avec le groupe. Je considère qu'elles ont été blessées pendant cette période, il va falloir un retour progressif. Se réhabituer à vivre ensemble."

Anthony Rech

Les menaces proférées par Diallo elle-même

Précision de la part de M6 qui a sorti l'info, selon Hamraoui, les menaces n'ont pas été proferées par le garde du corps mais plutôt par Diallo elle-même au garde du corps. Ce qui ne change rien aun démenti de l'avocat de Diallo.

Le démenti officiel de l'avocat de Diallo

Me Mourad Battikh, avocat d'Aminata Diallo, a diffusé un communiqué pour opposer un démenti aux "nouvelles allégations mensongères et infâmantes", concernant les supposées menaces du garde du corps de la joueuse à l'encontre de Kheira Hamraoui.

"Aminata Diallo conteste formellement cette information fausse et diffamatoire. Aminata Diallo est à ce jour totalement mise hors de cause dans ce dossier; du reste, ma cliente n'a jamais eu de garde du corps, qu'il soit personnel ou mis à disposition par le Paris Saint-Germain. La piste farfelue d'une rivalité sportive a été écartée par les officiers de police judiciaire", écrit l'avocat.

"Aminata Diallo a suffisamment subi l'opprobre des médias de façon injustifiée et irrationnelle. Cette campagne doit cesser", conclut Me Mourad Battikh.

Le message du clan Diallo

"Aminata Diallo ne bénéficie d’aucune mesure de protection, confie l’un de ses proches à RMC Sport. Le PSG n’a donc pas mis à sa disposition de garde du corps et il est étonnant comme injustifié que l’on puisse encore salir son nom avec de fausses informations. D’autant qu’en parallèle, comme l’a révélé L’Equipe ce matin, Aminata et Kheira ont été réunies hier par le club. Elles ont, toutes les deux, exprimé leur envie de retrouver le cours normal de leur vie professionnelle et rassuré le club sur leur capacité à rester coéquipières. Aminata a déjà subi, injustement, les préjudices d’un emballement médiatique dévastateur pour elle comme sa famille. Elle aspire uniquement à retrouver une vie normale et qu’on cesse de la lier à une affaire dans laquelle elle n’est pas impliquée."

LT

Le clan Diallo dément les menaces envers Hamraoui

Selon plusieurs sources, notamment proches du clan Diallo, l'agent de sécurité dépêché par le Paris Saint-Germain pour la protection d'Aminata Diallo depuis l'éclatement de l'affaire, n'a jamais menacé Kheira Hamraoui. Il n'est pas sorti de son cadre fixé par le club de la capitale. Il fait d'ailleurs preuve de discrétion dans sa mission auprès d'Aminata Diallo.

AR et AH

Hamraoui dit avoir été menacée par le garde du corps de Diallo après le scandale

Selon M6, Kheira Hamraoui aurait de nouveau chargé Aminata Diallo lors de sa dernière audition devant les enquêteurs. Pas sur l'agression en question, mais sur l'après-scandale.

La joueuse aurait indiqué avoir été menacée par le garde du corps de sa coéquipière, lors d'un entraînement fin novembre à Bougival. Donc récemment.

L'avocat d'Hamraoui a confirmé l'information à M6, sans faire de commentaire.

Une réunion a été organisée par le PSG avec Hamraoui et Diallo

Le quotidien L'Équipe rapporte ce vendredi qu'une réunion a eu lieu jeudi entre Kheira Hamraoui et Aminata Diallo, à l'initiative du Paris Saint-Germain. Ulrich Ramé, manager général de la section féminine du club, était présent avec une médiatrice indépendante pour cette entrevue inédite depuis l'aggression survenue le 4 novembre.

Décrite comme sans tension et d'une durée d'environ 30 minutes, cette réunion a été l'occasion pour le club de demander aux joueuses si elles étaient prêtes à rejouer ensemble. Elles ont acquiescé, toujours d'après le quotidien.

Aminata Diallo aurait expliqué qu'elle souhaitait réintégrer au plus vite le groupe parisien. Selon elle, la situation actuelle peut suggérer qu'elle a encore une responsabilité dans l'affaire judiciaire, alors qu'aucune charge n'a été retenue à son encontre depuis la fin de la garde à vue.

Hamraoui a été réentendue par les enquêteurs en début de semaine

Kheira Hamraoui a été réentendue lundi par les enquêteurs, a indiqué jeudi le parquet de Versailles à l'AFP. La joueuse du PSG a été "interrogée sur sa vie personnelle" par la police judiciaire de Versailles, notamment sur ses liens avec l'ex-international Eric Abidal, mais "aucun élément marquant" n'est ressorti de cette audition, a indiqué une source proche du dossier.

Un mois plus tard, le mystère demeure

Cela fera samedi un mois tout juste que la joueuse du PSG et des Bleues, Kheira Hamraoui, a été violemment agressée par des individus masqués dans les Yvelines, en rentrant d'un dîner d'équipe. Mais l'affaire n'a toujours pas été élucidée.

Si sa coéquipière Aminata Diallo - qui conduisait le véhicule - a été placée en garde à vue quelques jours plus tard, celle-ci a été relâchée sans aucune charge retenue contre elle.

Le nom d'Hayet Abidal, épouse d'Eric Abidal, est également sorti dans ce dossier, après la révélation d'une liaison entre Hamraoui et l'ancien joueur du Barça. Mais cette piste-là, jusqu'à présent, n'a pas évolué.

RMC Sport