RMC Sport

Coronavirus: quatre nouveaux cas positifs à l'OL, qui en remet une couche sur Diacre

Les joueuses de l'OL

Les joueuses de l'OL - AFP

L’OL révèle ce samedi quatre nouveaux tests positifs au sein de son effectif professionnel féminin. Le club de Jean-Michel Aulas en profite pour tacler à nouveau Corinne Diacre. Pour rappel, la sélectionneure des Bleus a convoqué trois lyonnaises malgré le cluster dans le club rhodanien.

Le Covid frappe toujours l’équipe féminine de l’Olympique Lyonnais. Plus les jours passent et plus l’effectif de Jean-Luc Vasseur est victime du coronavirus. Ce samedi, l’OL annonce quatre nouveaux cas positifs ce qui porte à dix le nombre de joueuses et membres du staff contaminés par le virus. Si leur identité n’est pas communiquée, cette mauvaise nouvelle tombe en pleine conflit entre le club lyonnais et la sélectionneure de l’équipe de France.

Pour rappel, Jean-Michel Aulas a déjà exprimé son incompréhension après que Corinne Diacre a convoqué trois Gones (Amandine Henry, Sakina Karchaoui et Eugénie Le Sommer), malgré le fait qu’elles sont cas contacts et placées à l’isolement. Cette fois, la boss des Bleues n’est pas nommément attaquée par l’OL mais elle est clairement visée dans le communiqué.

"Une situation qui pourrait pénaliser aussi le PSG"

"Le club s'étonne que, malgré les nombreuses recommandations préalables à la divulgation des listes, certains sélectionneurs aient pu convoquer des joueuses de son effectif sans tenir compte de la situation extrêmement critique qui touche actuellement l'ensemble de son groupe professionnel."

Et l’OL d’en remettre une couche à la fin de son communiqué: "Compte tenu du caractère évolutif de la situation et des inquiétudes formulées récemment par son Président, l’Olympique Lyonnais regrette qu’aucun échange n’ait été initié préalablement à la convocation des joueuses dans la sélection française afin de tenir compte d’une situation qui, non seulement pourrait pénaliser l’OL, mais aussi le PSG, ainsi que toutes les autres joueuses sélectionnées puisqu’à cet instant précis la situation est très loin d’être maitrisée."

ABr