RMC Sport

Bleues: des Lyonnaises appelées malgré le cluster à l'OL, "pas raisonnable" selon Aulas

La sélectionneure de l'équipe de France, Corinne Diacre, a décidé de convoquer trois Lyonnaises, cas contact dans leur club et actuellement à l'isolement, pour les matchs amicaux d'avril. Une décision "pas raisonnable" selon Jean-Michel Aulas.

Il peine à comprendre. Sur Twitter, Jean-Michel Aulas s'est étonné d'apprendre ce jeudi les convocations en équipe de France d'Amandine Henry, Sakina Karchaoui et Eugénie Le Sommer. Ces trois joueuses de l'OL sont cas contact dans leur club et actuellement à l'isolement comme le reste de l'effectif lyonnais.

Corinne Diacre a toutefois décidé de les retenir dans un groupe élargi pour les matchs amicaux programmés face à l'Angleterre le 9 avril à Caen (21h10) et les Etats-Unis le 13 avril au Havre (21h10). Elles ne pourront rejoindre Clairefontaine, où les Bleues sont attendues lundi, qu'après avoir terminé leur septaine et réalisé un test négatif au coronavirus.

"Pas raisonnable", selon Aulas

"Les Lyonnaises cas contact mais dans la liste des Bleues contre l'Angleterre et les Etats-Unis. Tout ceci n’est pas très prudent car les joueuses lyonnaises sont cas contact. De nouveaux cas déclarés hier 31/03 ! Pas raisonnable !", a réagi Aulas à cette annonce. Les derniers tests réalisés par l'OL ont révélé quatre nouveaux cas positifs, portant à dix le nombre de joueuses et membres du staff détectés positifs au coronavirus.

"Je me suis renseignée sur le protocole actuel, je me suis rapprochée du docteur de l'équipe de France mais également de la commission médicale de la Fédération. Dans la mesure où les joueuses lyonnaises, après un isolement de sept jours, pourront présenter un test PCR négatif, il n'y avait aucune raison de se poser des questions ou de douter", s'est justifiée Diacre, indiquant ne pas avoir "vu les déclarations du président Aulas".

"Quelques jours avant une annonce de liste et avant un stage, je ne lis pas grand-chose, en tout cas rien de sportif, a expliqué la sélectionneure des Bleues. Donc je n'ai pas vu ces déclarations. Pour moi, ce qui m'importait c'était de savoir ce que je pouvais faire, en respectant le protocole sanitaire dicté par le gouvernement. Avec tous ces cas de Covid ces derniers jours, on va renforcer notre protocole, on va mettre des petites choses en place supplémentaires pour que bien s'assurer que personne n'arrive lundi avec un test positif."

D'autres joueuses de l'OL récemment testées positives au coronavirus (Wendie Renard, Amel Majri et Delphine Cascarino) n'ont en revanche pas été appelées.

RR