RMC Sport

Équipe de France: face aux polémiques, Diacre ne veut plus évoquer les cas individuels

L’équipe de France féminine a rendez-vous en Autriche, ce mardi (21h), pour la qualification à l’Euro 2022. Dans un contexte tendu, depuis la non-convocation d’Amandine Henry et les critiques de certaines joueuses de l’OL. A la veille du choc, Corinne Diacre, de retour après son test négatif au Covid-19, est apparue assez fermée devant la presse.

C’est le grand moment de ces éliminatoires pour les Bleues. L’heure de faire un énorme pas vers l’Euro 2022 ou de se compliquer sérieusement la tâche. L’équipe de France féminine a rendez-vous en Autriche, ce mardi (21h), dans le choc de son groupe de qualification. Dans le stade flambant-neuf de Wiener Neustadt, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Vienne, les joueuses de Corinne Diacre vont devoir répondre présents face à la 22e nation mondiale, avec qui elles partagent la tête de la poule G. Une équipe qui les a tenues en échec lors de l’Euro 2017 (1-1).

A la veille de ce rendez-vous décisif, la sélectionneure des Bleues, qui a été prolongée jusqu'en 2022, est apparue assez tendue en conférence de presse. De retour après son test positif au Covid-19, Diacre n’a pas souhaité s’étendre sur les cas personnels.

Une manière d’éviter la polémique née de la non-convocation d’Amandine Henry, l’habituelle capitaine. Une décision qui a n’a pas plu à certaines de ses partenaires de l’OL, à l’image de Wendie Renard et Amel Majri. Après avoir critiqué le choix de leur coache, les deux joueuses ont été laissées sur le banc lors du carton face à la Macédoine du Nord, vendredi à Orléans (11-0).

"La dernière fois, mes commentaires ont été très mal perçus"

Reste à savoir si ce sera à nouveau le cas en Autriche. Interrogée à ce sujet, Diacre s’est montré pour le moins expéditive. "J’ai vingt-quatre joueuses à disposition, pas de blessée", a-t-elle répondu, sans s’épancher. Relancée pour savoir si Renard était à ses yeux une titulaire indiscutable, elle a tout de même confirmé son agacement en lâchant: "Je n’ai pas envie de parler d'une joueuse. La dernière fois que je l'ai fait, mes commentaires ont été très mal perçus".

Alexandre Jaquin avec Anthony Rech