RMC Sport

Équipe de France: Le Graët juge les critiques contre Diacre "un peu sévères"

Interrogé par L'Équipe, Noël Le Graët réitère son soutien à Corinne Diacre, empêtrée dans une crise relationnelle avec plusieurs cadres de l'équipe de France féminine. Le président de la Fédération française de football explique par ailleurs que la sélectionneure n'a pas été prolongée, mais que son contrat a simplement été adapté aux bouleversements du calendrier.

"On est un peu sévère avec la sélectionneure". Corinne Diacre, en pleine crise relationnelle avec les joueuses lyonnaises de l'équipe de France qui sont mécontentes de son management, a de nouveau reçu le soutien de Noël Le Graët.

Dans un entretien publié ce jeudi par L'Équipe, le président de la Fédération française de football affirme: "On ne peut pas reprocher à cette femme de ne pas travailler. Il y a des joueuses qui se sont révélées et qui piquent la place de certaines qui étaient là. C'est une éternelle histoire. Mais elle est performante au niveau des résultats".

Pour le dirigeant, Corinne Diacre et ses joueuses ont simplement "quelques petites divergences". S'il admet encore que la sélectionneure doit "progresser au niveau relationnel", mais aussi sur sa communication "extérieure", Noël Le Graët minimise et estime que toute cette polémique "ne se ressent pas du tout sur le terrain".

"Aucune raison" de se séparer de Diacre

Concernant la prolongation du contrat de Corinne Diacre, de 2021 à 2022, le patron du football français se veut pointilleux: "Elle n'a pas été prolongée. On avait signé jusqu'au Championnat d'Europe. Comme pour Sylvain Ripoll avec les Espoirs, qui va maintenant jusqu'aux JO, son contrat court jusqu'à la nouvelle date de l'Euro. C'est tout à fait logique."

Au passage, il assure que la controverse actuelle ne pourra pas remettre en cause le contrat de Corinne Diacre: "Il n'y a aucune raison". Un message envoyé aux joueuses.

JA