RMC Sport

Fifa : Blatter et Platini plus accusés de corruption ?

Sepp Blatter et Michel Platini

Sepp Blatter et Michel Platini - AFP

Dans le journal Blick, Sepp Blatter indique que le juge de la commission d’éthique de la Fifa lui a dit jeudi que l’accusation de corruption à son encontre était levée. Michel Platini serait également concerné.

Sepp Blatter, le président suspendu de la Fifa, semble détendu à l’approche du verdict de la chambre de jugement de la commission d’éthique, prévu ce lundi aux alentours de 10h. Le journal suisse Blick a pu interroger le patriarche samedi, alors qu’il accompagnait sa petite fille au cirque. « La Fifa est désormais sans chef, elle a besoin d’un nouveau guide de toute urgence », explique-t-il. Dans cette interview, Blatter revient également sur son audition de jeudi en expliquant que le juge, l’Allemand Hans-Joachim Eckert, a été « très correct ».

Il raconte aussi que ce dernier lui aurait dit au début de l’audience : « Nous ne retenons pas l’accusation de corruption ». Une phrase qui, si elle est vraie, écarterait le risque d’une suspension à vie de toute activité liée au football pour le Suisse, mais aussi pour Michel Platini, qui connaitra également sa sanction ce lundi matin. Car si la justice interne de la Fifa décide que Sepp Blatter n’est pas un corrupteur, Michel Platini ne peut pas être corrompu, de fait.

L’avocat de Platini n’aurait pas eu cette information

Joint par RMC Sport, un proche de l’ancien numéro 10 explique que cette information du juge Eckert n’aurait pas été donnée à Me Thibaut d’Alès, l’avocat de Michel Platini, qui a été auditionné vendredi durant neuf heures. Si les accusations de corruption qui visent les deux hommes sont effectivement abandonnées, ils risquent tout de même plusieurs années de suspension pour conflit d’intérêt et pour avoir publiquement critiqué le travail de la commission d’éthique de la Fifa.

AA, à Zurich