RMC Sport

Football: la Russie renonce à quitter l’UEFA et souhaite étudier un retour dans les compétitions internationales

Alors que la Fédération russe de football avait laissé planer la menace d’un départ de l'UEFA pour rejoindre la Confédération asiatique de football, elle s’est finalement rétractée. Désormais, l’instance souhaite trouver des solutions pour que le football russe effectue son retour dans les tournois internationaux, dont il a été exclu après l'invasion de l'Ukraine.

La Fédération russe de football (RFS) n'a pas mis ses menaces à exécution. L’instance a annoncé ce vendredi qu'elle souhaitait former un groupe de travail avec l'UEFA pour organiser son retour dans les compétitions internationales, dix mois après le début de l'offensive en Ukraine qui a entraîné la mise au ban du sport russe.

"Le comité exécutif de la Fédération russe de football a pris la décision de proposer à l'UEFA de former un groupe de travail", a déclaré vendredi Alexandre Dioukov, le président de la RFS, lors d'une conférence de presse à Moscou.

Selon lui, ce groupe doit trouver des solutions "pour régler au plus vite la question d'un retour des clubs russes et des équipes nationales dans les tournois internationaux officiels".

Le président de la Fédération russie veut participer aux qualifications du Mondial 2026

"Nous étudions la possibilité de revenir dans les compétitions de l'UEFA", a-t-il poursuivi, précisant que trois représentants de l'UEFA et d'autres de la Fifa et du Comité international olympique (CIO) seraient invités à prendre part à ce groupe de travail. Pour nous, il est important de prendre part aux matches de qualifications de la Coupe du monde 2026", a également indiqué Alexandre Dioukov.

Cette annonce intervient alors que la RFS avait multiplié, ces dernières semaines, les signaux quant à un possible départ de l'UEFA pour rejoindre la Confédération asiatique de football (AFC), ce qui aurait d'importantes conséquences financières pour les clubs russes.

Toutefois, vendredi, Alexandre Dioukov n'a pas totalement exclu encore cette possibilité, si les négociations avec l'UEFA échouent. "Nous pouvons nous rediriger vers l'Asie, mais il faut une décision de la FIFA pour participer à la Coupe du monde 2026, on trouvera un accord plus vite via ce groupe de travail", a-t-il expliqué.

Pour lui, ce groupe de travail avec l'UEFA doit être "un signe que les ponts ne sont pas coupés et qu'on peut essayer de trouver des solutions pour rétablir nos relations". "Bien sûr, la politique a une influence sur le football. Mais nous allons voir à quel point", a fait valoir M. Dioukov.

La Fédération russe avait été exclue le 28 février, quatre jours après le début de l'offensive du Kremlin en Ukraine, de toutes les compétitions organisées par l'UEFA. Début mai, l'UEFA avait annoncé qu'"aucun club russe" ne participerait aux Coupes d'Europe (Ligue des champions, Ligue Europa et Ligue Europa Conférence) pour la saison 2022-2023, actuellement en cours. Mi-septembre, la RFS avait aussi confirmé ne pas pouvoir participer aux éliminatoires de l'Euro 2024, prévus à partir de mars prochain.

F.Ga avec AFP